Les ministres africains des TIC ont convenu d’accroître le taux d’accès à Internet sur le continent de 20 % d’ici 2030

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Les ministres africains des TIC ont convenu d’accroître le taux d’accès à Internet sur le continent de 20 % d’ici 2030

Les technologies numériques jouent un rôle central dans la transformation rapide de l’économie africaine. Conscients de cela, les dirigeants du continent multiplient les initiatives visant à mettre en place des services numériques de qualité et à rendre l’Internet à haut débit accessible.

Les ministres africains des TIC souhaitent accroître le taux d’accès de l’Internet sur le continent de 20 % au cours des cinq prochaines années. Cette décision a été prise en marge du sommet Connected Africa 2024, qui s’est tenu du 21 au 25 avril à Nairobi, au cours duquel ils ont publié une déclaration sur la promotion d’une Afrique connectée et responsabilisée. Cette déclaration fixe plusieurs autres objectifs ambitieux en faveur de la transformation numérique sur le continent.

Lors de la cérémonie de clôture, Eliud Owalo, ministre de l’Information, de la Communication et de l’Economie numérique du Kenya, a souligné l’importance de la collaboration pour stimuler la transformation numérique de l’Afrique. « L’harmonisation des politiques numériques à travers le continent accélérera l’ambition de l’Afrique de se positionner comme la principale puissance commerciale mondiale dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine. Nous formerons un million de jeunes Africains aux compétences numériques d’ici 2027 grâce au renforcement des capacités, ce qui ferait progresser notre vision commune d’une Afrique numériquement responsabilisée d’ici 2030 », a déclaré M. Owalo.

Ainsi, les 14 ministres africains chargés des TIC présents au sommet Connected Africa 2024 se baseront sur une feuille de route globale pour l’autonomisation numérique, englobant les accords, les engagements et les résolutions politiques. Il s’agit notamment d’initiatives visant à intégrer les compétences numériques dans les programmes d’enseignement, à développer les infrastructures à large bande, à faciliter le commerce numérique par le biais de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) et à promouvoir la recherche et l’innovation en matière d’intelligence artificielle.

Cette 4e édition du sommet Connected Africa s’inscrit dans le cadre de la stratégie numérique 2063 de l’Afrique et de la Vision 2030 de l’Union africaine. L’objectif est de concilier les actions des pays africains visant à accélérer la transformation numérique et combler le fossé numérique sur le continent.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 2 mai 2024)

Laissez votre commentaire