El Hadji Malick Gueye, nouveau Directeur général de Wave Digital Finance

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
El Hadji Malick Gueye, nouveau Directeur général de Wave Digital Finance

Jusqu’ici Associé chez Deloitte Afrique Francophone, El Hadji Malick Gueye devient le nouveau patron de Wave au Sénégal. Ce secteur de la monnaie électronique, l’expert en système d’information l’a découvert très tôt en servant l’écosystème bancaire et financier en Afrique. De la Mauritanie au Niger en passant par Djibouti, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali, l’Ouganda, la Tanzanie et tant d’autres pays encore, le jeune Dakarois connait bien le continent pour y avoir accompagné plusieurs acteurs, particulièrement de la finance digitale. En prenant les commandes de Wave Digital Finance jeudi 02 mai 2024, il va désormais se concentrer sur le mobile money, sans jamais s’éloigner des technologies et de la cybersécurité.

Si le nouveau Directeur général de Wave Digital Finance a démarré sa carrière à l’Agence de l’informatique du Sénégal (désormais SENUM SA), ses talents d’informaticien plusieurs fois certifié l’ont fait monter plus haut, en intégrant Chaka Computer où il gérait l’administration des systèmes du groupe et de ses différentes filiales. Son arrivée dans le « Big Four » a été une étape très décisive dans son riche parcours professionnel. Copté Associé, le sénégalais passant presque toujours inaperçu, a dirigé des initiatives stratégiques et contribué significativement à la croissance de la multinationale au Sénégal. Membre du comité national de normalisation, miroir du comité mixte ISO / IEC JTC 1 sur les technologies de l’information, El Hadji Malick évoquait déjà, pour Le Tech Observateur, la place que doit occuper la cybersécurité dans les politiques publiques au Sénégal. Elle devrait « être au cœur des décisions au regard de la forte dépendance des organisations à leurs systèmes d’information, de l’ouverture de ces systèmes vers l’extérieur, de la volumétrie et de la sensibilité des données », nous disait l’ancien pensionnaire de l’ESTM et de l’Université du Texas, il y a deux ans.

Lire l’intégralité de ce portrait sur Le Tech Observateur.

(Source : Le Techobservateur, 3 mai 2024)

Laissez votre commentaire