Burkina Faso : L’ UIT et le gouvernement organisent le 15e symposium sur les TIC et la rencontre régionale de la Commission d’études 5 pour l’Afrique

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Burkina Faso : L’ UIT et le gouvernement organisent le 15e symposium sur les TIC et la rencontre régionale de la Commission d’études 5 pour l’Afrique

Deux événements majeurs au pays des hommes intègres. Le 15e symposium sur les TIC, l’environnement et les changements climatiques et l’économie circulaire, d’une part et la rencontre régionale de la Commission d’études 5 pour l’Afrique de l’Union internationale des télécommunications (UIT-T, SG5RG-AFR, ) d’autres part. Des événements organisés du 07 au 09 mai 2024 par l’ UIT, en collaboration avec le ministère de la Transition digitale, des Postes et des Communications électroniques du Burkina Faso.

Le premier, qui est le symposium sur les TIC, l’environnement, le changement climatique est placé sous le thème : « Solutions numériques pour un avenir durable : Intégrer l’action climatique, l’économie circulaire, les données et les normes internationales ». Il permettra aux participants de dégager des pistes afin de façonner un avenir plus vert et plus résilient.

Prenant la parole, la ministre en charge de la transition digitale, le Dr Aminata Zerbo Sabané a soutenu :

« Notre mission commune est de trouver des solutions numériques innovantes qui répondent aux défis du changement climatique, de l’économie circulaire, et qui intègrent harmonieusement les données et les normes internationales ». Et d’ajouter : « La quête collective d’un développement durable et inclusif passe par les avancées technologiques et les principes de l’économie circulaire ».

La rencontre régionale de la Commission d’Etudes 5 pour l’Afrique de l’Union internationale des télécommunications (UIT-T, SG5RG-AFR) se tient en marge des travaux relatifs au symposium. Il s’agit, pour la ministre Dr Aminata Zerbo/Sabané, d’une matérialisation de l’engagement envers la protection de l’environnement et la santé publique face aux défis posés par les champs électromagnétiques.

Les travaux permettront d’évaluer l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur l’environnement et la santé humaine.

« Cette rencontre, a dit le Dr Aminata Zerbo Sabané, se doit d’être à l’avant-garde des contributions pour l’élaboration de normes qui façonnent la gestion responsable des TIC dans nos sociétés. Ses efforts pour promouvoir l’efficacité énergétique, l’utilisation des énergies renouvelables et la gestion adéquate des déchets électroniques sont des apports tangibles à la lutte contre le changement climatique et à la promotion d’une économie circulaire », a-t-elle déclaré.

La cérémonie d’ouverture des travaux sur le 15e symposium sur les TIC, l’environnement et les changements climatiques et l’économie circulaire a été surtout marquée par la présence en ligne d’un certains nomde personnalités. Notamment Helen Cythia Nakiguli, présidente de la Commission d’Etudes (CE)5 de l’UIT-T pour l’Afrique (SG5RG-AFR), du Secrétaire exécutif de l’ Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes (Arcep) du Burkina Faso, Patrice Compaoré, entre autres.

Jean Materne Zambo

(Source : Digital Business Africa, 8 mai 2024)

Laissez votre commentaire