Un législateur français nie avoir été payé pour promouvoir une escroquerie cryptographique africaine

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

L’article Un législateur français nie avoir été payé pour promouvoir une escroquerie cryptographique africaine est apparu en premier sur AITN.

Un législateur français a été accusé de promouvoir LimoCoin Swap (LMCSWAP), un projet de cryptomonnaie africain « suspect » – mais nie les affirmations selon lesquelles il aurait été payé pour parler de la pièce à l’Assemblée nationale par des lobbyistes. Ces affirmations sont les dernières en date des enquêtes des journaux Le Monde et MediaPart sur une société basée en Israël nommée Team Jorge.

MediaPart et Le Monde ont expliqué que le député Hubert Julien-Laferrière avait tenu l’an dernier des propos « hors sujet » à propos d’un token nommé LimoCoin Swap (LMCSWAP) lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Les médias ont qualifié le jeton de « cryptomonnaie lancée par l’homme d’affaires camerounais Emile Parfait Simb ». Depuis 2022, ont-ils noté, des centaines d’individus ont accusé Parfait Simb d’avoir orchestré un stratagème de Ponzi.

Un reportage de Jeune Afrique d’août 2022 expliquait que l’homme d’affaires avait vidé ses comptes bancaires et fui son pays natal. La pièce est construite sur la chaîne BNB gérée par Binance – et les plaintes de la fin de l’année ont suscité une réponse de Binance Africa.

L’article Un législateur français nie avoir été payé pour promouvoir une escroquerie cryptographique africaine est apparu en premier sur AITN.

Laissez votre commentaire