Tanzanie : Oman Data Park va construire un centre de données à Zanzibar

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Tanzanie : Oman Data Park va construire un centre de données à Zanzibar

La construction d’un centre de données à Zanzibar devrait notamment permettre de renforcer l’infrastructure numérique de l’archipel et accélérer les ambitions numériques du gouvernement aussi bien au niveau régional que national.

Le gouvernement révolutionnaire de Zanzibar a signé, le jeudi 13 octobre, un protocole d’accord avec le fournisseur de services informatiques Oman Data Park (ODP) pour la construction d’un centre de données sur l’archipel. Une fois construite, cette infrastructure devrait permettre d’héberger des données et des informations pour les secteurs public et privé à Zanzibar.

Ce protocole d’accord a été signé en marge d’une visite officielle d’Hussein Ali Mwinyi (photo, au centre), président de Zanzibar, au sultanat d’Oman. Il fait suite à un premier accord signé entre les deux parties en avril dernier pour le déploiement d’un système d’appel d’offres en ligne basé sur le cloud. Ces deux projets s’inscrivent dans le cadre des plans du gouvernement visant à automatiser ses systèmes d’attrition et à accélérer la migration vers l’administration en ligne.

Le site spécialisé Data Center Dynamics (DCD) indique que Zanzibar dispose de relativement peu d’infrastructures numériques bien qu’un certain nombre d’entreprises, dont Tigo, Zantel, Raxio et Wingu, exploitent ou développent des centres de données en Tanzanie. La Zanzibar ICT Infrastructure Agency (ZICTIA) serait la seule entité exploitant actuellement un centre de données sur l’île, apprend-on.

Cet investissement devrait donc permettre de renforcer l’infrastructure numérique de Zanzibar en particulier et de la Tanzanie en général. Cela devrait également accélérer la réalisation des ambitions numériques du gouvernement tanzanien, notamment la connexion de 80 % de la population à Internet d’ici 2025.

«  La construction, la gestion et l’exploitation d’un centre de données pour héberger des informations à l’intérieur de Zanzibar représente un saut qualitatif pour le gouvernement de Zanzibar, et offre des garanties de sécurité accrue pour la confidentialité des données, réduit les coûts pour les secteurs public et privé de Zanzibar, et augmente la qualité de leurs services de cloud  », a déclaré Maqbool bin Salem Al Wahaibi, président-directeur général d’Oman Data Park.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 17 octobre 2022)

Laissez votre commentaire