Tanzanie : les abonnés télécoms ont jusqu’au 31 janvier 2023 pour identifier leurs cartes SIM (TCRA)

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Tanzanie : les abonnés télécoms ont jusqu’au 31 janvier 2023 pour identifier leurs cartes SIM (TCRA)

Depuis 2019, le régulateur des télécommunications tanzanien essaie d’appliquer la réglementation sur l’enregistrement des cartes SIM. Cela devrait notamment permettre de lutter contre les fraudes en matière de communication et de garantir la sécurité des utilisateurs.

L’Autorité de régulation des communications de Tanzanie (TCRA) a déclaré que les abonnés à la téléphonie mobile ont jusqu’au 31 janvier 2023 pour faire identifier leurs cartes SIM actives. Passé ce délai, les contrevenants ne pourront plus accéder aux services télécoms, notamment les appels, les SMS et les services de données.

Selon Jabiri Bakari, directeur général de la TCRA, chaque utilisateur de services de télécommunications est tenu de vérifier son ou ses numéros de téléphone actifs à l’aide d’une carte d’identité nationale biométrique ou d’un numéro d’identification national (NIN) fourni par l’Autorité nationale d’identification (NIDA).

Cette initiative du régulateur s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de l’Electronic and Postal Communications (SIM Card Registration) Regulations, 2020. Dans sa section 101, le texte stipule que «  toute personne qui possède, détient ou contrôle un téléphone mobile ou une carte SIM détachable a l’obligation d’enregistrer le téléphone mobile ou la carte SIM détachable  ».

«  Si chacun d’entre nous s’acquitte pleinement de cet exercice de vérification des cartes SIM, nous parviendrons à calmer les petites turbulences de l’atmosphère des services de télécommunication, créées par quelques utilisateurs sans scrupules qui abusent de l’espace de communication, ce qui sera plus sûr pour chacun d’entre nous qui recevons des services  », a déclaré M. Jabiri Bakari.

L’opération devrait également permettre d’actualiser les bases de données des cartes SIM actives dans le pays. Cela permettra notamment d’améliorer les rapports sur les performances du secteur des télécoms.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 23 décembre 2022)

Laissez votre commentaire