Somalie : le régulateur et les opérateurs télécoms signent un accord d’interconnexion

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Somalie : le régulateur et les opérateurs télécoms signent un accord d’interconnexion

L’absence d’interconnexion entre les systèmes des opérateurs télécoms a pendant longtemps entravé le plein développement du secteur télécoms somalien. La mise en place de l’interconnexion devrait notamment faciliter les communications et introduire davantage de concurrence sur le marché.

Les abonnés des différents opérateurs télécoms de Somalie pourront communiquer entre eux «  de manière transparente  » à partir du 10 janvier 2023. L’Autorité nationale des communications (NCA) et les sociétés télécoms ont signé un accord d’interconnexion à cet effet, le lundi 5 décembre. Le processus d’interconnexion devrait être achevé d’ici février 2023.

Selon la NCA, l’accord d’interconnexion est le résultat d’une série de discussions et de consultations entre les parties concernées, qui ont permis de régler toutes les questions fondamentales nécessaires, y compris la question du tarif de terminaison mobile (MTR). Le régulateur a ajouté avoir élaboré toutes les réglementations et directives techniques nécessaires pour aider les opérateurs à mettre en œuvre l’interconnexion de manière équitable, tout en protégeant les intérêts des consommateurs.

La signature de cet accord s’inscrit dans le cadre de «  l’engagement du gouvernement à améliorer les télécommunications et à créer un environnement propice pour que les télécoms puissent fonctionner dans une atmosphère légale où ils peuvent tous prospérer  », selon Jama Hassan Khalif (photo), ministre des Communications et de la Technologie. Par ailleurs, la loi somalienne sur les communications donne, dans ses articles 49 et 53, le pouvoir à la NCA d’adopter des règlements et des directives pour interconnecter les opérateurs de télécommunications.

«  Outre le fait que l’accord d’interconnexion est une exigence et un droit pour le client, c’est aussi un repère important pour la croissance du marché des télécommunications et l’investissement dans la technologie et l’innovation, et j’espère que cet accord mettra fin aux discussions qui durent depuis la création des sociétés de télécommunications dans le pays  », a déclaré Mustafa Yasin Sheikh, directeur général de la NCA.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 8 décembre 2022)

Laissez votre commentaire