Sénégal : le nombre d’abonnements Internet a connu une hausse annuelle de 15,2 %

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Sénégal : le nombre d’abonnements Internet a connu une hausse annuelle de 15,2 %

L’adoption de l’Internet est étroitement liée à celle de la téléphonie mobile, notamment en ce qui concerne l’Internet mobile. Entre 2022 et 2023, le nombre de cartes SIM actives au Sénégal est passé de 20,5 millions à 22,4 millions.

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a recensé 19,8 millions d’abonnements Internet auprès des opérateurs de téléphonie mobile et des fournisseurs d’accès à Internet au 31 décembre 2023. Cela représente une croissance de 15,2 % par rapport aux 17,2 millions recensés de 2022. Le régulateur n’a pas précisé s’il s’agissait du nombre de personnes utilisant Internet ou du nombre de cartes SIM ayant accès aux services Internet. Toutefois, le taux de pénétration est passé de 97,12 % en 2022 à 110,11 % en 2023.

En ce qui concerne la téléphonie mobile, le nombre de cartes SIM actives au Sénégal est passé de 20,5 millions à 22,4 millions entre 2022 et 2023. «  Le nombre de lignes de téléphonie mobile (22 400 205), largement supérieur à la population sénégalaise (18 032 473) est expliqué par le phénomène multi SIM (un client possédant plusieurs cartes SIM)  », a déclaré l’ARTP.

L’ARTP n’a pas expliqué la raison derrière cette croissance du nombre d’utilisateurs Internet. Toutefois, les données du régulateur montrent une croissance du trafic Internet qui est passé de 8,33 térabits à 13,15 térabits en 2023. Cela représente un taux de croissance d’environ 58 % en glissement annuel.

Cette croissance peut être attribuée au regain d’intérêt des Sénégalais pour les plateformes de réseaux qu’ils utilisent pour s’informer, faire du business en ligne, échanger avec des proches, se divertir, participer aux débats publics sur la gouvernance politique… A cela s’ajoutent les services numériques gouvernementaux, ainsi que d’autres services innovants fournis par des start-up privées dans les domaines de l’éducation, de la santé, du commerce, de l’agriculture…

La croissance de l’adoption et de l’utilisation de l’Internet peut également être attribuée aux différentes initiatives mises en œuvre par le gouvernement pour accélérer l’adoption des services numériques. Par exemple, l’exécutif a obtenu en avril 2023 un prêt de 150 millions $ auprès de la Banque mondiale pour accélérer la transformation numérique du Sénégal. L’initiative comprend l’extension de la connectivité à haut débit abordable dans les zones reculées, entre autres.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 7 mai 2024)

Laissez votre commentaire