Salon du Gim-Uemoa : En 2021, les transactions monétiques ont porté sur 23 milliards FCfa au Sénégal

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Salon du Gim-Uemoa : En 2021, les transactions monétiques ont porté sur 23 milliards FCfa au Sénégal

Fournisseurs de systèmes d’information bancaire, fournisseurs d’équipements et de solutions de paiement, fabricants de cartes, fournisseurs d’équipements et de services de sécurité informatique, banques, acteurs publics et privés prennent part au 7e Salon monétique régional qui s’est ouvert, hier, à Dakar, sous la présidence du Secrétaire général de la Bceao, Abdoulaye Seck.

La 7e édition du Salon monétique, qui s’est ouverte, hier, à Dakar, est axée sur la transformation des paiements et des services financiers de l’Uemoa ainsi que des enjeux autour de la sécurité des données et des transactions et de lutte contre la fraude. L’édition de cette année, qui se déroule en marge des Assises régionales du Gim-Uemoa, a pour thème la transformation des paiements vers un modèle «  ecosystem centric  ».

Pour le Directeur général du Gim-Uemoa, Minayegnan Coulibaly, de manière structurelle, «  il s’agit concrètement d’explorer les synergies pour diminuer la circulation du cash dans l’économie et favoriser le développement des transactions électroniques  ». Dans son discours, le président de l’Association sénégalaise des professionnels de banques et établissements financiers (Apbefs), Mamadou Bocar Sy, a lui aussi rappelé l’enjeu consistant en «  la fédération des acteurs dans un écosystème global  », alors que le Sénégal dispose d’atouts dans le sous-secteur, notamment le fort taux de pénétration du téléphone mobile et l’éventail de solutions de portemonnaie électronique.

1,5 million de cartes bancaires en circulation au Sénégal

M. Sy, qui est également le Dg de la Banque de l’Habitat du Sénégal (Bhs), a révélé que suivant le dernier rapport de la commission bancaire de l’Umoa, notre pays compte 778 Guichets automatiques de banque (Gab), plus de 1,5 million de cartes bancaires en circulation. En 2021, les transactions monétiques au Sénégal ont porté sur 23 milliards de FCfa, ce qui le place au deuxième rang dans l’Uemoa.

Au cours de son allocution, le Secrétaire général de la Bceao a fait l’historique du Gim-Uemoa, un organisme régional ayant vu le jour en 2003 et qui regroupe actuellement 145 banques, établissements financiers et postaux, structures de microfinance, établissements de monnaie électronique. Il est une émanation de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) et des banques de la région, avec pour objectif de «  mettre en œuvre un système monétique interbancaire régional de retrait et de paiement électronique  ». Alors que 7,3 millions de cartes bancaires sont en circulation dans l’espace Uemoa, Abdoulaye Seck, le Secrétaire général de la Bceao, a estimé que leur utilisation est «  encore insuffisante  ». Il a indiqué que des réformes dans le sens de la réduction des couts, de la disponibilité des services, de la sécurité des transactions et des données sont nécessaires. M. Seck a plaidé pour «  un écosystème inclusif  » devant être étroitement lié au projet d’interopérabilité des plateformes numériques mené par la Bceao et qui sera effectif en 2023. Il a aussi évoqué la révision du cadre régissant la monnaie électronique.

Pour sa part, le Dg du Gim-Uemoa a insisté sur le caractère de plus en plus digital des écosystèmes de paiement, sans cash. Il a soutenu que «  2020 a été un tournant vu la contrainte induite par le coronavirus, avec pour conséquences le développement du commerce en ligne, le paiement sans contact passé de la commodité à la nécessité et le plébiscite du portemonnaie  ».

Les travaux du salon se déroulent alors que l’exposition des stands tenus par plusieurs entreprises attire de nombreux visiteurs.

Samboudian Kamara

(Source : Le Soleil, 4 novembre 2022)

Laissez votre commentaire