RD Congo : le fisc met sous scellés les bureaux de Vodacom pour non-paiement de 165 millions $ d’arriérés d’impôts

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
RD Congo : le fisc met sous scellés les bureaux de Vodacom pour non-paiement de 165 millions $ d’arriérés d’impôts

Un audit fiscal réalisé par le gouvernement a conclu en juillet 2021 que l’opérateur télécoms Vodacom verserait un montant d’impôt ajusté de 243 millions $ au Trésor public. La somme a été ensuite réduite de 78 millions USD.

La direction générale des impôts (DGI) de la République démocratique du Congo (RDC) a mis sous scellé des bureaux techniques, commerciaux et administratifs de l’opérateur télécoms Vodacom Congo pour non-paiement d’arriérés d’impôts d’une valeur totale de 165 millions USD, rapportent les médias locaux. Les sociétés Orange et Airtel doivent également 260 millions USD et 147 millions USD, respectivement. Ces arriérés, d’une valeur totale de 572 millions USD, couvrent la période allant de 2016 à 2019.

Ces dernières années, la question des taxes a été l’objet de disputes récurrentes entre le gouvernement et les sociétés télécoms. En août, les autorités congolaises avaient confisqué les passeports des représentants des opérateurs télécoms Orange, Airtel, Africell et Vodacom suite à leur refus de payer les nouvelles taxes introduites par l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications du Congo (ARPTC) en mars. Les premières factures envoyées via le cabinet de conseil 5C Energy s’élevaient à 20 millions USD environ pour la période allant du 24 mars à la mi-mai 2022.

La mise sous-scellés des bureaux de Vodacom par la DGI devrait inciter l’opérateur télécoms à trouver un terrain d’entente avec les autorités fiscales dans un bref délai. Autrement, cela pourrait affecter la qualité des services fournis à ses abonnés, y compris le service client.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 8 décembre 2022)

Laissez votre commentaire