Ouganda : Airtel connectera 100 écoles publiques à des plateformes d’e-learning en partenariat avec l’UNICEF

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Ouganda : Airtel connectera 100 écoles publiques à des plateformes d’e-learning en partenariat avec l’UNICEF

En 2021, l’UNICEF a signé un accord de partenariat avec Airtel Africa dans le cadre d’un projet visant à améliorer l’apprentissage numérique en Afrique et dans le monde. La société télécoms a accepté d’investir 57 millions $ dans 13 pays africains.

L’opérateur télécoms Airtel Uganda a lancé un partenariat de cinq ans avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) pour accélérer l’apprentissage numérique en Ouganda. Les deux partenaires connecteront 100 écoles primaires et secondaires publiques dans les communautés marginalisées à l’Internet à haut débit et à des plateformes d’apprentissage.

Cette initiative cadre avec le partenariat signé en novembre 2021 entre Airtel Africa et l’UNICEF pour collaborer sur le projet «  Reimagine Education  » dans treize marchés de l’opérateur télécoms. Le partenariat a été déjà lancé au Nigeria où il permettra de connecter 620 écoles primaires aux plateformes d’apprentissage numérique. Les autres pays africains concernés sont le Tchad, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Niger, le Rwanda, la Tanzanie et la Zambie.

Le partenariat avec l’UNICEF peut être également inscrit dans le cadre du pilier «  Notre communauté  » de la stratégie de développement durable d’Airtel Africa dévoilée en octobre 2021. La société y priorise l’accès à l’éducation sur le continent. Cela explique pourquoi elle a accepté d’investir 57 millions USD dans l’initiative «  Reimagine Education  ».

A travers ce projet, l’agence onusienne œuvre pour des investissements des secteurs public et privé dans l’apprentissage numérique en tant que service essentiel pour chaque enfant et chaque jeune à travers le monde. En Ouganda, quelque 200 000 apprenants scolarisés et non scolarisés sont visés.

«  La fracture numérique existante prive les enfants les plus marginalisés d’un accès égal à l’éducation. Elle laisse les enfants, en particulier les filles des ménages les plus pauvres et des communautés rurales, plus à la traîne, avec peu de chances de rattraper leurs pairs des zones urbaines de l’Ouganda  », a déclaré Patrick Mutombo, responsable de la technologie pour le développement de l’UNICEF.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 22 mars 2023)

Laissez votre commentaire