Open Acess Data Centres lance la première phase de son centre de données de Lagos au Nigeria

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Open Acess Data Centres lance la première phase de son centre de données de Lagos au Nigeria

Les investissements se multiplient sur le marché africain des centres de données alors que la demande en services de cloud et de collocation s’accélère au même titre que la transformation numérique. Tout comme OADC, la société Africa Data centres prévoit d’investir 500 millions $ sur le marché en deux ans.

L’opérateur de centre de données neutres vis-à-vis des opérateurs Open Access Data Centres (OADC) a annoncé avoir mis en service la première phase de son centre de données OADC Lagos située dans la ville éponyme au Nigeria. Selon la société, l’infrastructure fournit déjà des services de cloud et de collocation aux entreprises locales.

OADC Lagos est un centre de données hyperscale de niveau 3, neutre vis-à-vis des opérateurs. Il a été conçu avec une capacité d’extension allant jusqu’à 20 MW de charge informatique sur un site de plus de 7 200 m2 d’espace blanc et peut abriter jusqu’à 3 200 racks. Il est connecté à toutes les stations d’atterrissement du câble sous-marin Equiano de Google. Cela lui permettra de fournir de la connectivité internationale une fois que le câble sera mis en service.

La mise en service du centre de données de Lagos intervient six mois après le lancement de la première installation d’OADC, à Durban en Afrique du Sud. Cela s’inscrit dans le cadre de l’ambition WIOCC, la maison mère d’OADC, de mettre en place un nouveau réseau de centres de données en Afrique et à l’international pour répondre à la forte demande en services cloud. OADC qui a été créé à cet effet a prévu d’investir 500 millions USD sur cinq ans pour construire une vingtaine de centres de données à travers le continent.

Le troisième centre de données principal d’OADC devrait être mis en service à Mogadiscio, en Somalie «  avant fin 2022  ». En attendant, la société a lancé un nouveau centre de données à Johannesburg. Elle travaille également sur la construction de deux autres centres de données au Cap et l’extension de son installation de Durban.

«  OADC Lagos est notre centre de données phare, offrant des solutions d’hébergement/colocation sur mesure et une interconnexion à haute disponibilité aux points d’échange Internet existants à Lagos. Il accueille également la station d’atterrissement du câble Equiano de Google, d’une capacité de 144 térabits par seconde, qui offre une passerelle d’accès libre à une connectivité internationale de très grande envergure et joue ainsi un rôle crucial dans la satisfaction des besoins futurs du Nigeria en matière de connectivité internationale  », a déclaré Ayotunde Coker, président-directeur général d’OADC.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 7 décembre 2022)

Laissez votre commentaire