Nouveau fonds de 75 millions $ pour investir dans des start-up africaines

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Nouveau fonds de 75 millions $ pour investir dans des start-up africaines

Après avoir investi dans plusieurs start-up sur le continent, le fonds de capital-risque Breega a décidé de mettre en place un fonds dédié au continent africain.

Breega, un fonds de capital-risque basé à Paris, a annoncé la clôture d’un fonds axé sur l’Afrique d’un montant de 75 millions $. Baptisé « Africa Seed I », le fonds compte investir entre 100 000 $ et 2 millions $ dans les start-up en démarrage sur le continent ; il vise à réaliser au moins 40 investissements.

S’exprimant sur le sujet, Melvyn Lubega, l’un des dirigeants de Breega Afrique, a indiqué à Techcrunch : « en réfléchissant à mon expérience, j’ai eu du mal à trouver des investisseurs africains qui avaient créé des entreprises sans lever de fonds. C’est pourquoi notre objectif est d’être les investisseurs que nous aurions aimé avoir pendant la création de nos entreprises. De nombreux entrepreneurs apprécient d’avoir un partenaire d’entraînement qui est déjà passé par là ».

La clôture de ce fonds intervient dans un contexte où les start-up africaines lèvent de moins en moins de fonds. Selon les données de Partech Africa, les start-up africaines ont levé 2,3 milliards $ en capitaux propres sur l’année 2023, un recul de 54 % par rapport à 2022. Cette diminution des capitaux a continué sur l’année 2024 comme le souligne Africa : The Big Deal, une base de données répertoriant les financements de plus de 100 000 $ captés par les jeunes pousses africaines. Elle a révélé en avril dernier que les levées de fonds des start-up africaines se sont établies à 466 millions $ au premier trimestre de cette année.

Africa Seed I compte se focaliser sur les quatre grands marchés africains que sont le Nigeria, l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Kenya, ainsi que sur les marchés africains francophones, notamment le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et la RDC. Pour rappel, Breega a déjà soutenu plusieurs start-up africaines, dont Numida, Hohm Energy, Socium, Klasha, Kwara, Coachbit et Sava.

Adoni Conrad Quenum

Laissez votre commentaire