Nigeria : le gouvernement lance un projet de formation de 30 000 nationaux sur la Blockchain

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Nigeria : le gouvernement lance un projet de formation de 30 000 nationaux sur la Blockchain

Annoncée comme un impératif de la quatrième révolution industrielle, la technologie blockchain est encore peu répandue en Afrique. Sur le continent, le Nigeria veut se positionner comme un leader dans le domaine.

L’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA) a annoncé le lancement d’un programme national de formation dans la technologie Blockchain. Le programme en partenariat avec Domineum Blockchain Solutions, une société londonienne qui propose des solutions Blockchain aux start-up et aux gouvernements, vise à former 30 000 Nigérians à la technologie blockchain.

Le programme de formation présenté sous forme de bourse complète contribuera à « accélérer l’adoption de la blockchain au Nigeria et faire du pays un acteur de premier ordre de l’industrie de la blockchain », selon Kashifu Inuwa, directeur général de la NITDA. Au nom de l’Agence, il a appelé les Nigérians à profiter de la bourse pour devenir « les premiers fournisseurs de solutions dans la quatrième révolution industrielle ».

Alors que le Nigeria déploie son programme national pour l’économie numérique, les autorités du pays restent convaincues que la technologie blockchain permettra d’accélérer ce processus. Dans ce contexte, la première puissance économique continentale, en ce qui concerne le PIB, a lancé une stratégie d’adoption de la blockchain en 2020 et espère générer des revenus de l’ordre de 10 milliards de dollars grâce à la technologie de la blockchain, d’ici 2030.

Pour atteindre cet objectif, le Nigéria pourrait intégrer la technologie à ses services provinciaux, ses services de paiement, son identité numérique, son engagement client et ses applications de résolution des contrats et des litiges. Pour cela, le pays d’Afrique de l’Ouest a besoin de professionnels qualifiés. Ainsi, le programme de formation qui débutera le 1er décembre 2022 est ouvert à tous les Etats. La formation sera dispensée selon un mode hybride. L’appel à candidatures court jusqu’au 28 novembre et s’adresse à tout le monde, même aux personnes sans aucune expérience dans le domaine.

Sur le continent, la technologie de la blockchain en est encore à ses balbutiements. Pourtant, elle sera au centre du développement dans les prochaines années. Une étude de PricewaterhouseCoopers (PwC) prédit qu’elle ajouterait potentiellement 1,76 trillion de dollars au produit intérieur brut mondial au cours des 10 prochaines années, ce qui en ferait 1,4% du PIB mondial en 2030.

Vanessa Ngono Atangana

(Source : Agence Ecofin, 7 novembre 2022)

Laissez votre commentaire