Namibie : le régulateur s’associe au fisc pour renforcer le contrôle des produits électroniques importés

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Namibie : le régulateur s’associe au fisc pour renforcer le contrôle des produits électroniques importés

La CRAN mène depuis quelques années une croisade contre la présence de produits non homologués sur son marché. En juillet dernier, l’organisation avait saisi 89 équipements télécoms non homologués chez des détaillants, notamment dans la capitale Windhoek.

L’Autorité de régulation des communications de Namibie (CRAN) et l’Agence fiscale de Namibie (NAMRA) ont signé le jeudi 2 février un accord de coopération pour renforcer les mesures de contrôle sur l’entrée d’équipements TIC et Télécoms dans le pays. L’initiative vise à protéger le marché télécoms national et les consommateurs contre les produits contrefaits.

Cette collaboration est conforme aux dispositions de la section 80 de la Loi namibienne sur les communications, ainsi qu’aux réglementations d’approbation de type relatives à l’importation des équipements de télécommunication en Namibie. La CRAN avait déjà signé un accord similaire avec le ministère des Finances en 2016. L’année suivante, elle a engagé une vaste campagne de lutte contre l’entrée de matériel télécoms non homologué sur le marché télécoms namibien.

« L’objectif de l’approbation de type est de garantir que les équipements de télécommunications utilisés en Namibie sont conformes aux normes internationales et que les équipements non conformes, qui peuvent présenter des risques pour la santé et la sécurité des consommateurs et qui sont incompatibles avec les réseaux locaux, ne sont pas exploités dans le pays », a expliqué Emilia Nghikembua, directrice générale de la CRAN.

La CRAN et la NAMRA envisagent également de collaborer à des initiatives de recherche et de renforcement des capacités, qui visent à faciliter l’importation légale et efficace d’équipements de télécommunications et de courrier ordinaire international. Elles recommandent donc aux importateurs, vendeurs, détenteurs de brevets et fabricants d’équipements de télécommunications d’obtenir un certificat d’approbation de type avant d’importer des marchandises.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 6 février 2023)

Laissez votre commentaire