Mali : Sama Money, une solution fintech de transfert d’argent à petits prix

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Mali : Sama Money, une solution fintech de transfert d’argent à petits prix

Après s’être solidement implantée au Mali, la fintech Sama Money veut s’étendre à d’autres pays du continent. Elle a déjà fait les premiers pas cette année en rejoignant deux pays africains.

Sama Money est une solution fintech développée par une start-up malienne du même nom. Elle permet à ses utilisateurs d’envoyer de l’argent partout au Mali à des tarifs 60% moins cher que la concurrence. La fintech, basée à Bamako, a été fondée en 2018 par Daouda Coulibaly.

« La fintech se donne pour mission de participer à l’inclusion financière des populations africaines. A cet effet, elle a mis au point un système innovant et accessible qui propose non seulement des tarifs très compétitifs mais également une solution multicanale utilisable avec ou sans connexion Internet ainsi qu’une diversité de services payables sans frais depuis le porte-monnaie électronique Sama », a-t-elle indiqué sur sa plateforme.

La solution dispose d’une application mobile accessible sur Android et iOS. Les utilisateurs pourront, depuis leur smartphone, s’inscrire et accéder aux diverses fonctionnalités. Les transferts et les retraits d’argent, les paiements de factures d’électricité et d’eau, les recharges téléphoniques… sont autant de services qu’embarque la solution. La plupart de ces services sont gratuits.

Outre ces services, de nombreuses institutions optent pour Sama Money au Mali comme moyen de paiement. Entre autres, on peut citer le paiement des bourses des étudiants, les fonds Covid, les assurances, les paiements des salaires ou encore les pensions de retraite. Il faut signaler qu’en plus de ses plateformes mobile et web, la fintech dispose d’un code USSD ce qui permet aux populations des zones rurales d’accéder à leurs services.

Néanmoins, la version Android de l’application mobile a déjà été téléchargée plus de 100 000 fois, d’après les statistiques du marché numérique des applications Play Store. Cette année, elle s’est étendue à la Côte d’Ivoire et au Burundi en attendant de se déployer dans le reste du continent.

Adoni Conrad Quenum

(Source : WeAreTechAfrica, 10 novembre 2022)

Laissez votre commentaire