Les ministres africains des TIC adoptent une stratégie continentale d’IA

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Les ministres africains des TIC adoptent une stratégie continentale d’IA

Alors que l’utilisation de l’IA se généralise, il est devenu crucial pour l’Afrique de réfléchir à la manière de tirer pleinement parti de son potentiel pour stimuler la croissance économique tout en atténuant ses risques.

Les ministres africains des TIC et de la Communication ont unanimement approuvé une Stratégie continentale de l’intelligence artificielle (IA) ainsi qu’un Pacte numérique africain. Les deux documents visent à accélérer la transformation numérique du continent en exploitant le potentiel des nouvelles technologies numériques. Ces approbations ont eu lieu lors de la deuxième session extraordinaire du Comité technique spécialisé dans la communication et les TIC de l’Union africaine, tenue du mardi 11 au jeudi 13 juin.

Selon le communiqué de l’Union africaine, la Stratégie continentale de l’IA « fournit des orientations aux pays africains pour exploiter l’IA afin de répondre aux aspirations de développement et de bien-être de leurs populations, tout en promouvant une utilisation éthique, en minimisant les risques potentiels et en tirant parti des opportunités ».

La stratégie identifie également les principales priorités et actions pour faire en sorte que les pays africains bénéficient pleinement des possibilités offertes par l’IA pour accélérer leurs capacités en matière d’infrastructure, de talents, d’établissements de données, d’innovation et de partenariats, tout en assurant des garanties adéquates et une protection contre les menaces.

Quant au Pacte numérique africain, il retrace l’avenir numérique du continent et exploite le potentiel de transformation des technologies numériques pour favoriser le développement durable, la croissance économique et le bien-être de la société dans toute l’Afrique. Selon Amani Abou-zeid, le commissaire de l’Union africaine chargé des infrastructures et de l’énergie, le pacte constitue l’engagement stratégique du continent à utiliser la transformation numérique comme catalyseur du progrès inclusif et du développement durable en Afrique.

Les deux documents s’inscrivent dans le cadre de la Stratégie de transformation numérique de l’Union africaine (2020-2030) et de l’Agenda 2063. Elaborés à l’issue de consultations avec un large éventail de parties prenantes, ils constituent la contribution de l’Afrique au Pacte mondial pour le numérique et au Sommet des Nations unies sur le futur qui se tiendra en septembre. Avant cela, ils seront soumis au Conseil exécutif de l’Union africaine en juillet pour examen et adoption.

(Source : WeAreTechAfrica, 20 juin 2024)

Laissez votre commentaire