Les médias africains commencent à exploiter TikTok pour fournir de l’information

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Les médias africains commencent à exploiter TikTok pour fournir de l’information

Selon le Digital News Report 2022, une étude de Reuters sur l’accès digital à l’information, 49% des principaux éditeurs de presse publient régulièrement sur TikTok. Selon l’étude, la plupart d’entre eux ont rejoint le réseau social en 2021.

En Afrique, les médias commencent à publier de l’information sur TikTok. L’information est fournie par une étude du Reuters Institute intitulée « How Publishers are learning to create and distribute news on TikTok ». Selon l’étude le Kenya et l’Afrique du Sud font partie des pays où TikTok est le plus utilisé, avec respectivement 43% et 41% des personnes sondées dans ces pays pour l’étude qui affirment avoir l’application. 15% des utilisateurs dans les deux pays disent recourir à TikTok pour s’informer.

Si beaucoup de médias n’ont pas encore commencé à cibler ce public potentiel en Afrique, quelques éditeurs de presse continentaux y sont présents. C’est le cas du Nigérian Pulse NG qui, avec environ 1,5 millions d’abonnés sur TikTok, est plus suivi que les français Le Monde (690 000 abonnés), Konbini (1,3 millions d’abonnés) et le britannique BBC News (671 000 abonnés).

De nombreux médias, notamment ceux qui monétisent déjà du contenu via des paywalls et d’autres plateformes hésitent à se lancer sur le réseau social où ils ne voient pas encore de modèle pour y rentabiliser leur présence. D’autres médias se lancent quand même sur le réseau social pour attirer une audience plus jeune. « Nous avons fait du bon travail en développant une très grande audience sur Instagram et l’objectif est de reproduire cela sur TikTok », a confié Liv Moloney, responsable des médias sociaux chez The Economist, au Reuters Institute.

Pourtant, la présence de médias fiables sur le réseau social est importante à cause de la capacité de TikTok à rendre virales les infox. En septembre 2022, l’entreprise américaine Newsguard avait effectué une étude ayant révélé que TikTok expose son audience à un niveau dangereux de fausses informations sur des sujets importants. « Sur différents sujets d’actualité dont l’invasion de l’Ukraine et la Covid-19, […] toutes les recherches ont fourni au moins 20% d’informations fausses ou douteuses », avait révélé Newsguard. La présence de médias sur TikTok pour du fact-checking semble donc nécessaire.

Servan Ahougnon

(Source : Agence Ecofin, 19 décembre 2022)

Laissez votre commentaire