Le nombre de comptes de monnaie électronique au sein de l’UEMOA a progressé de 39 % à 131 millions, en 2021

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Le nombre de comptes de monnaie électronique au sein de l’UEMOA a progressé de 39 % à 131 millions, en 2021

Cette progression reflète l’adoption croissante des services financiers numériques dans cette zone monétaire, dans le contexte de la pandémie de Covid 19. La Côte d’Ivoire enregistre le plus grand nombre de comptes, suivie du Sénégal.

Le nombre de comptes de monnaie électronique au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) est ressorti à 131 millions, au 31 décembre 2021. Ces comptes sont en hausse de 39 %, soit 37 millions de nouveaux comptes enregistrés par rapport à l’année 2020 (94 millions).

Selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), cette progression du nombre de comptes de monnaie électronique « reflète l’adoption croissante par les populations, des services financiers numériques, amorcée pendant la période du confinement lié à la pandémie de Covid 19 ».

Dans son rapport annuel 2021 sur l’évolution des services financiers numériques dans l’Uemoa, publié ce 1er février, la Bceao poursuit en indiquant « qu’une moyenne trimestrielle de 8,77 millions de comptes de monnaie électronique a été observée, soit une évolution de plus de 3 millions par mois ».

Presque tous les pays de l’Uemoa ont enregistré une hausse du nombre de comptes de monnaie électronique au 31 décembre 2021. Toutefois, le taux de progression le plus élevé, soit 65 %, a été observé en Côte d’Ivoire. Cette progression en Côte d’Ivoire est en partie liée à la « forte pénétration du produit Wave Money », soutient la Bceao. Le pays comptait 45,6 millions de comptes de monnaie électronique en 2021.

Au Sénégal, le nombre de comptes de monnaie électronique a connu une hausse de 62 %, pour s’établir à 21,5 millions en 2021, contre 13,2 millions en 2020. Ces deux pays sont suivis de la Guinée-Bissau qui affiche une évolution de 30%. Le Niger, le Bénin, le Mali et le Burkina affichent des taux allant de 17% à 26%. Concernant le Togo, le taux de croissance du nombre de comptes ouverts ressort à 13%.

Au total, 40 établissements d’émission de monnaie électronique opèrent dans la zone Uemoa en 2021. La grande partie de ces établissements sont présents en Côte d’Ivoire (13), ensuite au Sénégal (7), au Togo (5) et au Burkina Faso (4).

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 3 février 2023)

Laissez votre commentaire