Le Nigeria attribuera des licences aux opérateurs de réseaux mobiles virtuels avant la fin de l’année

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Le Nigeria attribuera des licences aux opérateurs de réseaux mobiles virtuels avant la fin de l’année

Le processus d’attribution de licences aux opérateurs mobiles virtuels au Nigeria est proche de son dénouement. Ces nouveaux opérateurs devraient garantir des offres plus compétitives sur le marché et réduire le coût des appels et des données pour les abonnés.

La Nigerian Communications Commission (NCC) a annoncé qu’elle espérait finaliser le processus d’attribution des licences d’exploitation aux opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO). C’était à l’occasion d’un forum organisé par le média Business Remarks à Lagos, sur le thème «  Creating Awareness and Ensuring Sustainability of MVNOs in Nigeria’s 5G Ecosystem  ».

La NCC a déclaré avoir reçu jusqu’au 11 octobre les demandes de licences de la part de sociétés intéressées et qu’elle a déjà entamé le processus d’évaluation. Le régulateur a déclaré qu’elle attend la ratification finale du projet par son conseil d’administration.

C’est le 22 mars dernier que la NCC a publié son «  Cadre de licence pour l’établissement d’opérateurs de réseaux virtuels mobiles au Nigeria  ». Le document fixe les modalités et les frais pour l’acquisition de licences MVNO. Ainsi, les sociétés désireuses de fournir des services télécoms en utilisant les infrastructures d’un opérateur de réseau mobile (MNO) devront payer entre 30 et 250 millions de nairas (72 000 $ et 600 000 $) en fonction du niveau de la licence qui varie entre un et cinq. La durée de validité de la licence est de 10 ans, renouvelables.

La publication du «  Cadre de licence pour l’établissement d’opérateurs de réseaux virtuels mobiles au Nigeria  » est l’aboutissement de démarches engagées depuis 2017 par la NCC pour ouvrir le marché des télécommunications nigérian aux MVNO. Le régulateur a organisé en 2020 un atelier des différentes parties prenantes du secteur afin d’examiner collectivement les avantages potentiels, la faisabilité technique, la demande du marché et le modèle approprié pour l’adoption de cette catégorie d’acteurs au Nigeria. A l’issue de cet atelier, un premier projet du cadre a été publié.

Le regain d’intérêt de la NCC pour l’introduction des MVNO sur le marché télécoms nigérian s’inscrit dans le cadre de l’engagement du régulateur à améliorer les services de télécommunications au Nigeria.

«  La commission a introduit des licences d’opérateurs de réseaux virtuels mobiles qui vont générer des emplois et également combler le fossé entre les personnes non desservies et les personnes mal desservies dans la société. Cela favorisera également la concurrence et offrira des choix aux consommateurs de télécommunications  », a déclaré Umar Danbatta (photo), vice-président exécutif de la NCC.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 16 décembre 2022)

Laissez votre commentaire