Le Kenya a déjà numérisé 17 000 services publics

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Le Kenya a déjà numérisé 17 000 services publics

Le pays nourrit l’ambition d’être un hub de l’économie numérique en Afrique subsaharienne. Depuis, la transformation numérique s’est accélérée et la dématérialisation des services publics se concrétise.

Le gouvernement kényan se prépare à numériser au moins 80 % des services publics et à les rendre accessibles via la plateforme eCitizen. Mary Kerema (photo, à gauche), la secrétaire aux TIC, à l’Administration en ligne et à l’Economie numérique, l’a annoncé lors de la Conférence internationale sur la convergence des systèmes intelligents, qui s’est déroulée récemment à Nairobi.

Selon Mary Kerema, le Kenya a lancé plusieurs initiatives dans le cadre du Plan national de digitalisation (2022-2032). A ce jour, près de 17 000 services en ligne ont été numérisés, et le gouvernement met également en place des mesures pour protéger les citoyens contre les cyberattaques.

Grâce à la numérisation accélérée des services publics, les recettes mensuelles de l’Etat ont augmenté, passant d’environ 1,5 milliard de shillings (11,7 millions USD), les années précédentes, à 9 milliards de shillings, selon des déclarations du président, William Ruto, en novembre dernier. Les services disponibles incluent la délivrance de la carte d’identité nationale, la gestion des salaires pour lutter contre l’absentéisme dans la fonction publique, les certificats d’état civil, l’enregistrement des entreprises et les permis de conduire.

Avec cette numérisation, le Kenya aspire à devenir un leader de l’industrie manufacturière grâce aux TIC. D’après un rapport de l’UNESCO en collaboration avec la firme technologique chinoise Huawei, publié en 2021, l’économie numérique devrait représenter 9,24 % du PIB national d’ici 2025.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 11 juillet 2024)

Laissez votre commentaire