Le gouvernement adopte le projet de loi portant création de l’Université numérique du Gabon

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Le gouvernement adopte le projet de loi portant création de l’Université numérique du Gabon

Le programme de numérisation du système éducatif gabonais connaît des avancées significatives. Plusieurs projets dans le domaine du e-learning sont actuellement en cours dans le pays avec pour objectif d’assurer la formation à distance et de rendre autonomes les apprenants.

L’Université numérique du Gabon (UNG) a franchi une nouvelle étape dans son processus de constitution. Le projet de loi portant création, attributions et organisation de cette université publique a été adoptée lors du Conseil des ministres le jeudi 13 octobre à Libreville.

Selon le communiqué final du conseil des ministres, l’Université numérique du Gabon sera chargée, entre autres de développer et vulgariser la numérisation des enseignements dans le système éducatif gabonais, d’accompagner les établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans le développement des offres de formation en ligne, notamment dans la production des ressources pédagogiques numériques, de promouvoir la culture de l’entrepreneuriat et de l’innovation numérique.

Depuis l’avènement de la Covid-19, le mode d’enseignement traditionnel a été bouleversé au Gabon. Pour y faire face, des approches différentes ont été envisagées de manière spontanée, liées à la numérisation des enseignements. Ainsi donc, l’ambition de l’UNG est « d’implanter des espaces numériques ouverts dans les capitales provinciales comme des pôles académiques régionaux dédiés à l’enseignement universitaire bimodal, à savoir enseignement en distanciel et en présentiel. », précise le communiqué.

Selon les informations sur le site web de l’université, la formation à l’UNG est partiellement à distance. Une plateforme permet aux étudiants d’accéder aux ressources pédagogiques et documentaires en ligne, mais aussi à des webinaires ainsi qu’à des espaces numériques de travail. Des regroupements en mode présentiel seront utilisés pour les travaux dirigés, l’évaluation et la socialisation des apprenants.

La formation sur une durée de trois ans va donner la possibilité aux diplômés de côtoyer un vaste champ de métiers dans les domaines du e-Services. Les étudiants auront tout au long de la formation des cours en entrepreneuriat, avec une insertion chez les e-incubateurs, pour les booster dans la création d’entreprises innovantes en sciences du numérique appliquées au développement socio-économique.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 17 octobre 2022)

Laissez votre commentaire