Le Centre du commerce international s’associe à MFS Africa pour accélérer la numérisation dans 10 marchés africains

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Le Centre du commerce international s’associe à MFS Africa pour accélérer la numérisation dans 10 marchés africains

Les modifications de processus, de gestion des opérations ou d’interfaces clients impliquent des investissements substantiels de la part des entreprises. Cependant, les petites entreprises font face pour la plupart au manque de financement pour s’adapter aux nouvelles donnes.

La fintech panafricaine MFS Africa et le Centre du commerce international (ITC), une agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et de l’Organisation des Nations unies, ont signé un partenariat pour accélérer la numérisation des marchés africains.

Selon le communiqué rendu public par l’agence des Nations unies le vendredi 9 décembre, les deux entités soutiendront les petites et moyennes entreprises (PME) dans 10 marchés africains (Bénin, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Mali, Rwanda, Sénégal, Ouganda, Tanzanie, Zambie) par l’intégration de produits, le renforcement des capacités en matière de fintech et de paiements numériques, l’exposition aux investissements et les réunions interentreprises.

Les modifications de processus, de gestion des opérations ou d’interfaces clients impliquent des investissements substantiels de la part des entreprises. Cependant, les petites entreprises font face pour la plupart au manque de financement pour s’adapter aux nouvelles donnes.

La fintech panafricaine MFS Africa et le Centre du commerce international (ITC), une agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et de l’Organisation des Nations unies, ont signé un partenariat pour accélérer la numérisation des marchés africains.

Selon le communiqué rendu public par l’agence des Nations unies le vendredi 9 décembre, les deux entités soutiendront les petites et moyennes entreprises (PME) dans 10 marchés africains (Bénin, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Mali, Rwanda, Sénégal, Ouganda, Tanzanie, Zambie) par l’intégration de produits, le renforcement des capacités en matière de fintech et de paiements numériques, l’exposition aux investissements et les réunions interentreprises.

(Source : WeAreTechAfrica, 13 décembre 2022)

Laissez votre commentaire