Le Burundi mène une enquête nationale sur l’accès et l’usage des TIC

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Le Burundi mène une enquête nationale sur l’accès et l’usage des TIC

Le gouvernement burundais s’est engagé à moderniser les services offerts aux citoyens, mais plusieurs régions du pays ne bénéficient pas encore d’une couverture Internet complète ni des compétences numériques nécessaires, ce qui limite l’accès aux services numériques dans ces localités.

Le ministère de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias a annoncé, le lundi 29 avril, le lancement d’une enquête nationale sur l’accès et l’usage des TIC auprès des ménages, des entreprises et des administrations publiques au Burundi. Cette initiative vise à évaluer l’état d’utilisation et d’accès aux services numériques, ainsi qu’à cerner les connaissances et les besoins des populations burundaises.

Selon Thierry Kitamoya, assistant du ministre chargé des TIC, cette enquête s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui aux fondations de l’économie numérique (PAFEN), financé par la Banque mondiale à hauteur de 92 millions de dollars. Le PAFEN a pour objectif d’accroître l’accès à Internet à haut débit pour les populations mal desservies, d’améliorer la capacité du gouvernement à fournir des services par voie numérique et de jeter les bases d’un développement accéléré de l’économie numérique au Burundi.

Lancée le 29 avril dernier, l’enquête se poursuivra jusqu’au 17 mai, sous la conduite du Centre d’étude et de recherche en population et développement (CERPED), une institution burundaise, ainsi que de la société tunisienne SFM Technologies. Cette enquête ciblera des échantillons variés, répartis dans différentes communes et provinces du pays, afin de fournir une vue d’ensemble précise de l’accès aux TIC et de leur utilisation au Burundi.

Les résultats de l’enquête en cours permettront également d’éclairer la conception et le ciblage des programmes d’accès numérique, de formuler de nouvelles politiques en matière de large bande, et d’évaluer le niveau de pénétration des technologies de l’information et de la communication au Burundi.

(Source : WeAreTechAfrica, 3 mai 2024)

Laissez votre commentaire