La Chine accorde un prêt de 249 millions $ à l’Angola pour la construction d’un câble optique terrestre de 2 000 km

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
La Chine accorde un prêt de 249 millions $ à l’Angola pour la construction d’un câble optique terrestre de 2 000 km

Le financement s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement qui vise à développer le numérique dans le pays, permettant ainsi l’extension des services de télécommunications aux zones les plus reculées à des prix compétitifs.

La Chine va apporter son soutien financier au projet de réseau national à large bande de l’Angola. Un accord-cadre de prêt concessionnel d’environ 249 millions de dollars a été signé entre les deux gouvernements, mercredi 11 janvier, à Luanda en Angola.

Révélant l’importance de l’accord pour le secteur, le secrétaire d’Etat angolais aux télécommunications et aux technologies de l’information, Alé Fernandes a noté qu’il permettrait de dynamiser et d’étendre le réseau d’infrastructures du pays.

« Nous parlons de la mise en œuvre d’environ 2 000 kilomètres de fibres optiques terrestres qui permettront d’atteindre des zones non encore desservies par les services de télécommunications […]. Et nous avons également un segment de micro-ondes qui permettra de renforcer les communications à Cabinda », a-t-il déclaré.

L’Angola a lancé depuis quelques années un vaste chantier de construction d’infrastructures numériques dans le but de satisfaire l’énorme demande de services dans le pays. En lançant le projet de réseau national à large bande, le gouvernement envisage favoriser l’innovation technologique et doper la productivité dans divers services, qu’ils soient publics ou privés.

Ce projet national apportera également des services de réseau à haut débit dans les régions reculées de l’Angola, réduira les coûts d’accès à Internet et stimulera l’économie numérique du pays. Pour l’ambassadeur de Chine en Angola, Gong Tao (photo, à gauche), l’instrument qui vient d’être signé signifie « l’ouverture de nouvelles portes et de nouveaux chapitres » dans les relations entre Luanda et Pékin.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 12 janvier 2023)

Laissez votre commentaire