La banque numérique nigériane FairMoney rachète la fintech de paiement PayForce

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
La banque numérique nigériane FairMoney rachète la fintech de paiement PayForce

Deux ans après sa dernière levée de fonds opérée auprès de la firme britannique TLG Capital, la néobanque nigériane FairMoney rachète et fusionne ses activités avec celles d’une société locale de paiement.

La banque numérique nigériane FairMoney a procédé mardi 14 mars au rachat de la fintech PayForce, engagée dans la fourniture de solutions de paiements et services financiers au Nigeria. Les termes financiers de cet accord n’ont pas été dévoilés. Toutefois, plusieurs sources expliquent qu’il s’agit d’une transaction en espèces et en actions comprise entre 15 et 20 millions $.

A la suite de cette acquisition, une nouvelle entité a été mise sur pied. Il s’agit de PayForce by FairMoney.

Laurin Hainy, directeur général de la banque digitale FairMoney explique qu’il existe « des synergies potentielles » entre les activités de sa firme et celle de PayForce. « Nous savons que si nous combinons les deux activités, les commerçants bénéficieront de ce dont nos clients du secteur de la vente au détail jouissent déjà », a-t-il indiqué. Cette acquisition intervient deux ans après la levée de fonds opérée par FairMoney auprès de la société britannique d’investissement TLG Capital. L’opération annoncée en septembre 2021 visait à accroitre le portefeuille de l’entreprise lancée en 2017 au Nigeria et qui s’est étendue par la suite en Inde en 2019.

FairMoney, à travers cette acquisition, entend accentuer ses activités de banque de détail et de commerce au Nigeria. La néobanque a l’intention de développer sa gamme de produits en y ajoutant des produits d’investissement pour ses clients de détail, ainsi que des services de paie, Buy Now Pay Later, dans sa suite de produits destinés aux entreprises.

En plus d’étendre sa portée et ses solutions financières, FairMoney négocie avec des investisseurs nouveaux et anciens en vue de lever jusqu’à 30 millions $, pour effectuer des acquisitions et étendre ses opérations au-delà du Nigeria.

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 15 mars 2023)

Laissez votre commentaire