La Banque mondiale octroie 15 millions $ aux pays d’Afrique de l’Est pour améliorer l’intégration numérique régionale

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Le secteur de la tech et du numérique est en pleine expansion dans la région d’Afrique de l’Est et joue un rôle de plus en plus important dans les économies des pays. Pour les accompagner dans ce développement et favoriser l’intégration numérique, des institutions font des financements importants.

La Banque mondiale a octroyé environ 15 millions de dollars pour renforcer et accélérer les efforts d’intégration numérique régionale dans la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) qui regroupe sept pays à savoir le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie, et la République démocratique du Congo.

Selon un communiqué publié par la CAE le samedi 17 décembre, la Banque mondiale, par le biais de son initiative de marché numérique unique (SDM), entend soutenir la région pour qu’elle devienne un pôle d’investissement, d’innovation et de croissance numérique plus profondément intégré et plus dynamique.

A en croire Peter Mathuki, le secrétaire général de la CAE, ces fonds seront utilisés pour créer, entres autres, des centres régionaux d’innovation numérique dans l’ensemble des Etats partenaires pour répondre aux défis numériques. « Ce soutien renforcera encore la compétitivité de la région et le développement des compétences qui sont au cœur de la réussite de la transformation numérique », a-t-il déclaré.

La communauté des pays d’Afrique de l’Est place en effet l’économie numérique et le développement des infrastructures parmi ses priorités. Les pays membres de la CAE ont décidé il y a deux ans d’aligner leurs réglementations fiscales en matière d’économie numérique, dans l’espoir d’augmenter les revenus issus du secteur des TIC. L’uniformisation de la réglementation fiscale du secteur des TIC au sein de la CAE devrait permettre aux autorités de mieux faire face aux grands groupes mondiaux du numérique dans les années à venir.

Selon une étude menée en 2020, par la Société financière internationale (SFI) du groupe de la Banque mondiale, l’économie de l’Internet, dans le PIB des pays, devrait atteindre, en 2025, 9,24% au Kenya, 5,96% au Rwanda, 4,57% en Tanzanie, 4,18% en Ouganda.

Pour atteindre ces chiffres, la communauté pourra compter sur la Banque mondiale et son initiative de marché numérique unique. Le communiqué indique que le projet se concentrera sur le développement et l’intégration du marché de la connectivité, ce qui impliquera la création d’un environnement juridique, réglementaire et institutionnel favorable aux technologies de l’information et de la communication pour renforcer la numérisation dans la région.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 20 décembre 2022)

Laissez votre commentaire