Kenya : l’Autorité des TIC signe un protocole d’accord avec Cisco pour accélérer la transformation numérique

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Kenya : l’Autorité des TIC signe un protocole d’accord avec Cisco pour accélérer la transformation numérique

La transformation numérique est au cœur des priorités du gouvernement de William Ruto. Il a récemment sollicité le soutien de la Banque mondiale pour financer son «  projet d’autoroute numérique  » dont la mise en œuvre nécessite environ 600 millions $.

L’Autorité kényane des TIC (ICTA) a signé un protocole d’accord avec la société technologique américaine Cisco pour sa collaboration à la promotion du plan numérique national 2022-2032 et aux efforts de transformation numérique. C’est ce qu’a révélé Clayton Naidoo, responsable de l’accélération numérique nationale chez Cisco Africa, en marge de la 12e édition du sommet Connected Kenya qui se tient du 2 au 5 avril.

La collaboration sera spécifiquement axée sur la création de points d’accès Wi-Fi publics et de 1 450 centres numériques  ; la mise en place d’un système de communications unifiées pour le gouvernement  ; le développement d’un cadre de cybersécurité complet. Les deux partenaires collaboreront également à un programme de formation visant à améliorer les compétences des professionnels des TIC au Kenya.

C’est en avril 2022 que le gouvernement kényan a lancé le plan directeur numérique, en marge de la 11e édition du sommet Connected Kenya. Il s’agit d’une feuille de route qui orientera les investissements du gouvernement en matière de transformation numérique au cours des dix prochaines années. Évaluer à 45 millions $, sa mise en œuvre devrait permettre de mettre les technologies numériques au cœur du développement socio-économique du Kenya à l’horizon 2032.

Le plan prévoit le renforcement de l’infrastructure numérique nationale avec notamment le déploiement de 100 000 km de fibre optique et 25 000 points d’accès Internet. Il prévoit également le renforcement des capacités de 20 millions de citoyens, 300 000 fonctionnaires, 10 000 professionnels. En outre, le gouvernement envisage d’accélérer l’automatisation et la numérisation des services publics.

«  Avec l’aide de partenariats public-privé et de partenaires comme Cisco qui comprennent le paysage numérique, nous pouvons jeter de nouvelles bases nationales et doter nos citoyens de compétences et d’opportunités numériques. Nous pensons que le secteur privé est la force motrice de l’économie numérique au Kenya et qu’une coopération étroite avec lui est essentielle pour apporter les compétences les plus récentes à la main-d’œuvre actuelle et future  », a déclaré Stanley Kamanguya, directeur général de l’ICTA.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 4 avril 2023)

Laissez votre commentaire