Kenya : CommCarrier s’associe à Azercosmos pour fournir de l’Internet par satellite à des organisations gouvernementales

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Kenya : CommCarrier s’associe à Azercosmos pour fournir de l’Internet par satellite à des organisations gouvernementales

La transformation numérique continue de s’accélérer en Afrique. Les gouvernements s’activent pour garantir de la connectivité Internet à haut débit non seulement aux populations, mais également pour l’administration publique.

La société kényane CommCarrier a signé le mardi 24 janvier un accord de coopération à long terme avec l’opérateur de satellites azerbaïdjanais Azercosmos pour fournir des services d’Internet par satellites à des organisations gouvernementales au Kenya. Les capacités en bande Ku du satellite Azerspace-2 seront exploitées dans le cadre de ce partenariat.

«  Nous sommes heureux de constater l’utilisation de nos services satellitaires par des entités gouvernementales et privées dans la région africaine. CommCarrier est un partenaire fiable pour la région et nous sommes déjà en train d’accélérer notre travail sur les projets commerciaux en perspective  », a déclaré Fuad Aslanov, vice-président d’Azercosmos.

Ce partenariat intervient dans un contexte de transformation numérique accélérée marqué par la demande croissante des populations et des entreprises africaines en connectivité Internet à haut débit. Les fournisseurs de services se tournent vers la technologie spatiale pour garantir un Internet à haut débit fiable à leurs partenaires, y compris ceux installés dans des zones reculées difficiles d’accès pour les réseaux terrestres des opérateurs télécoms.

Le projet devrait notamment permettre de réduire le fossé numérique au Kenya et d’accélérer la réalisation des ambitions de transformation numérique du gouvernement. Le président William Ruto a annoncé en novembre dernier que son administration travaillait pour numériser environ 90 % des services publics en l’espace d’un an. Cela devrait notamment faciliter l’accès des populations à ces services et améliorer la qualité et la durée de prestation.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 25 janvier 2022)

Laissez votre commentaire