Kenya : Airtel a enregistré une perte de 18,3 millions USD au cours de l’année financière 2021/2022

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Kenya : Airtel a enregistré une perte de 18,3 millions USD au cours de l’année financière 2021/2022

La hausse des coûts d’exploitation impacte les revenus des opérateurs de télécommunications sur le marché télécoms kényan. Seul le leader du marché, Safaricom, a été rentable à l’issue de l’année financière 2021/2022.

La société télécoms indienne Bharti Airtel Limited a indiqué que sa filiale kényane Airtel Networks Kenya a enregistré une perte après impôts de 18,3 millions USD au terme de l’année financière 2021/2022. Ces chiffres sont en baisse par rapport aux 22,3 millions USD perdus par la société au cours de l’année financière 2020/2021.

Cette perte, apprend-on, est notamment due aux coûts d’exploitation qui ont atteint 30 millions USD au cours de l’année financière sous revue. De plus, Airtel Kenya repose largement sur des prêts pour ses investissements sur le marché télécoms kényan où la société se bat pour atteindre le seuil de rentabilité.

Selon Bharti Airtel, l’ensemble des actifs d’Airtel Kenya à la fin de l’année financière 2021/2022 valait 950,9 millions contre des dettes de 1,1 milliard USD. L’année précédente, les actifs de la société s’élevaient à 1 milliard USD pour des dettes de 1,3 milliard USD.

Malgré les pertes qui s’enchaînent, Airtel Africa Plc, la maison mère intermédiaire d’Airtel Kenya, se dit confiante dans ses perspectives d’avenir et continue à investir massivement dans l’entreprise. La société a notamment versé 5 millions $ au régulateur en paiement partiel pour une licence d’exploitation pour la période 2015-2025. Elle a également investi plusieurs millions de dollars pour l’acquisition de capacités télécoms supplémentaires.

Selon les statistiques de l’Autorité des communications du Kenya (CA) pour le quatrième trimestre 2022, Airtel Kenya est le deuxième plus grand opérateur kényan en matière d’abonnés. La société compte 16,9 millions d’abonnés à la téléphonie mobile contre 41,3 millions d’abonnés pour Safaricom et 3,3 millions pour Telkom Kenya.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 8 novembre 2022)

Laissez votre commentaire