Huawei formera 150 000 personnes supplémentaires en Afrique subsaharienne d’ici 2027

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Huawei formera 150 000 personnes supplémentaires en Afrique subsaharienne d’ici 2027

Le 28 juin, Huawei a annoncé un nouveau plan destiné à former 150 000 talents supplémentaires en Afrique subsaharienne au cours des trois prochaines années. Ce plan vient s’ajouter à l’objectif initial du chef de file des TIC, qui était de doter plus de 100 000 personnes de compétences numériques dans la région d’ici à 2025. Huawei a déjà dépassé son objectif initial de 120 %, dix mois avant la date prévue, en formant plus de 120 000 personnes au cours des 26 derniers mois. Les deux annonces ont eu lieu lors du sommet LEAP 2024 : talent TIC et développement durable pour l’Afrique subsaharienne.

LEAP signifie leadership, employability, advancement and possibility (leadership, employabilité, avancement et possibilités). L’événement, organisé conjointement par Huawei et l’Union africaine des télécommunications (UAT), est un programme partenaire officiel du Mobile World Congress Shanghai 2024. Huawei et l’ATU ont réuni plus de 200 invités pour le sommet LEAP 2024. Parmi eux se trouvaient des ministres de haut rang, des ambassadeurs et d’autres représentants gouvernementaux de nombreuses nations africaines de la région subsaharienne.

Il est urgent de doter les talents d’Afrique subsaharienne de compétences numériques. Selon le Forum économique mondial, les compétences de plus d’un milliard de personnes dans le monde ont besoin améliorées ou requalifiées d’ici à 2030. En outre, la Société financière internationale estime que plus de 230 millions d’emplois en Afrique subsaharienne nécessiteront des compétences numériques d’ici à 2030.

Dans son discours d’ouverture, Jeff Wang, vice-président principal et président du département des affaires publiques et des communications de Huawei, a présenté l’approche de l’entreprise en matière de développement des talents inclusif, systématique et orienté vers l’avenir. « Huawei a lancé le programme de développement des talents numériques du LEAP en Afrique subsaharienne depuis 2022. Après plus de deux ans de développement, nous sommes heureux de constater que tant de personnes ont pu en bénéficier. »

Hover Gao, président de Huawei pour l’Afrique subsaharienne, a déclaré à propos de LEAP : « Nous avons réalisé des progrès considérables en matière de développement des talents dans les pays africains, mais cela n’aurait pas été possible sans les efforts conjoints des agences gouvernementales, des universités et de l’industrie. »

Dans ses remarques, John OMO, secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications (UAT), a réitéré l’approche de la technologie axée sur l’être humain. Selon lui, « Le développement des compétences numériques et l’accès aux TIC ne concernent pas les TIC, mais les personnes. Il s’agit de leur donner les moyens de participer suffisamment à l’économie numérique. » M. OMO a encouragé le public à participer collectivement à l’effort d’amélioration des compétences afin d’offrir aux jeunes non seulement un avenir, mais aussi un présent dans lequel ils pourront s’épanouir.

Madame la ministre conseillère He Hongyan du département des affaires africaines du ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, a souligné l’importance de la coopération sino-africaine en matière de talents, telle qu’elle est décrite dans le document « Coopération sino-africaine 2035. Elle a déclaré que le LEAP « aide l’Afrique à constituer un vivier de talents numériques, à stimuler son économie numérique, à combler le fossé numérique et à favoriser un développement inclusif. »

Siddharth Chatterjee, coordinateur résident des Nations unies en Chine, a rejoint le programme à distance par vidéo pour souligner l’importance d’une approche multilatérale pour combler le déficit de compétences numériques et améliorer les qualifications des travailleurs. Il a déclaré : « Nous espérons que ces efforts pourront aider les personnes dans le monde entier à mieux exploiter les technologies numériques, à réduire le déficit de compétences et à créer une prospérité soutenue en même temps qu’un développement durable, autant d’éléments essentiels à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). »

Dr. Tatenda Annastacia Mavetera, ministre des Technologies de l’information et de la communication, des services postaux et de courrier du Zimbabwe, a présenté la perspective locale et la perspective panafricaine de la culture des talents numériques. Elle a affirmé : « Au-delà des impressionnantes réalisations des talents en matière de TIC, ce sommet témoigne du pouvoir de la collaboration. C’est grâce à des partenariats entre les gouvernements, les entreprises, les dirigeants, les universités et la société civile que nous pourrons réellement libérer tout le potentiel des TIC au profit de l’humanité. »

L’initiative d’inclusion numérique TECH4ALL constitue l’un des principaux piliers des stratégies de développement durable de Huawei. Au cours du sommet, Joyce Liu, directrice du programme TECH4ALL pour l’inclusion numérique chez Huawei, a fait part des progrès de TECH4ALL en Afrique subsaharienne. Elle a déclaré : « Nous devons adopter une perspective à long terme sur la manière dont l’éducation peut contribuer à façonner un avenir plus inclusif et durable, en renforçant la connectivité des écoles, en améliorant les capacités des personnes et en soutenant le développement de contenus STEM pour la montée en compétences et la requalification numérique. »

Huawei et ses partenaires ont lancé une série d’activités de développement des talents numériques en Afrique subsaharienne. Steven Fan, directeur du service de formation et de certification de Huawei, a présenté un nouveau programme de développement des talents dans le domaine de l’intelligence numérique de l’entreprise. Cette initiative comprend des cours de certification Huawei gratuits et des bons d’examen pour la Huawei ICT Academy et le personnel exceptionnel.

Le programme Digital Badge a également été annoncé. Il permet aux étudiants et aux enseignants ayant suivi les programmes de la Huawei ICT Academy d’afficher ces certifications sur leurs plateformes de médias sociaux et de les utiliser pour débloquer de futures opportunités d’emploi.

Huawei a lancé son programme de développement des compétences numériques LEAP (Leadership, Employability, Advancement and Possibilities) en Afrique subsaharienne en 2022. Le programme vise à favoriser un leadership numérique fort et une main-d’œuvre qualifiée dans le domaine des TIC, à constituer un vivier de talents numériques et à promouvoir la culture numérique parmi les citoyens. Il comprend un large éventail d’activités allant de la formation aux TIC et des cours de certification au renforcement des capacités numériques du gouvernement et aux concours de compétences dans le domaine des TIC.

(Source : Huawei, 5 juillet 2024)

Laissez votre commentaire