Guinée : Ymo révolutionne le paiement digital pour la diaspora africaine

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Guinée : Ymo révolutionne le paiement digital pour la diaspora africaine

Alors que le taux de bancarisation en Afrique subsaharienne est très faible, une fintech guinéenne veut développer des solutions simples et accessibles à tous les citoyens du continent, une alternative idoine aux services financiers traditionnels.

Ymo est une solution fintech développée par une jeune pousse guinéenne. Elle permet aux Africains et aux membres de la diaspora d’envoyer et de recevoir de l’argent dans plusieurs pays d’Afrique et d’Europe. La fintech a été fondée en 2019 par Barry Abdoulaye. Elle a récemment levé 3 millions d’euros pour accélérer sa croissance sur le continent noir.

Grâce à son application mobile accessible sur iOS et sur Android, l’utilisateur peut effectuer toutes ses opérations de transfert d’argent. Il suffit de créer un compte après téléchargement de l’application. Après cette étape, vous pouvez ajouter des bénéficiaires sur votre compte afin de faciliter les transferts au moment opportun. Il faudrait renseigner le nom et prénom de la personne et son numéro de téléphone.

« Ymo est une réponse aux attentes de nos compatriotes guinéens qui vivent dans les pays à l’étranger ou qui résident dans le pays, en Guinée. Il faut le rappeler, la diaspora africaine est le premier bailleur de fonds du continent africain. Or, pour nous encore en 2022, il est très compliqué d’envoyer de l’argent à nos parents. Voyez-vous c’est une première réponse à cette problématique que nous avons apportée avec la société Ymo », a indiqué Abdoulaye Barry en 2022.

Outre les transferts de fonds, Ymo permet de payer aisément ses courses ou encore de régler ses factures. La fintech dispose de plus de 5 000 points relais et de plus de 500 000 utilisateurs dans plus d’une trentaine de pays d’Afrique et d’Europe. La version Android de son application mobile a déjà été téléchargée plus de 50 000 fois d’après les statistiques de Play Store. Elle prévoit de s’implanter sur tout le continent dans le but de favoriser l’inclusion financière de plus de 1 milliard de personnes.

Adoni Conrad Quenum

(Source : WeAreTechAfrica, 13 mars 2023)

Laissez votre commentaire