Ethiopie : L’accès à Facebook, TikTok et Telegram restreint en raison des violences entre groupes religieux

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Ethiopie : L’accès à Facebook, TikTok et Telegram restreint en raison des violences entre groupes religieux

L’accès aux reseaux sociaux que sont Facebook, TikTok et Telegram est restreint, depuis le 10 février 2023. Raison : l’église chrétienne orthodoxe accuserait le gouvernement éthiopien de prendre parti pour un synode dissident de la région des Oromos, ethnie d’origine du Premier ministre Abiy Ahmed. C’est ce que rapporte par exemple l’organisme de surveillance Internet NetBlocks.

Pour rappel, un groupe dissident de l’église, situé dans la région Oromo, aurait fait sécession le 22 janvier 2023. Il évoquait la nécessité d’exercer sa foi dans les langues locales de l’ethnie. L’Église orthodoxe a excommunié plusieurs des responsables du groupe et accusé le gouvernement éthiopien de s’ingérer dans ses affaires.

Deux jeunes fidèles de l’église Saint-Michel que deux camps à Shashemene ont trouvé la mort samedi 04 février 2023. Ce qui porte les chiffres de décès à 37, dans ces violences confessionnelles, a expliqué le Secrétaire de l’Église orthodoxe éthiopienne Tewahedo, Abune Petros.

La population de l’Ethiopie est estimée à 107 millions d’habitants pour 11,5 millions d’utilisateurs d’Internet. L’Éthiopie compte environ 18 millions de téléphones mobiles. Ce qui octroie à son économie l’un des taux de croissance les plus rapides au monde, selon le site vpn.com

Côte censure, médias sociaux et les sites pour adultes ne sont pas concernés en Éthiopie. L’on peut également utiliser le Pirate Bay est également possible. Le Pirate Bay est un site web indexant des liens Magnets de fichiers numériques, permettant le partage de fichiers en pair à pair (de manière mutualisée) grâce au protocole de communication BitTorrent.

Toutefois, le pays a été classé « non libre » par La liberté sur le Net plusieurs fois au cours des dernières années. Certains sites de médias connaissent souvent des fermetures à la suite de manifestations antigouvernementales. L’Éthiopie figure également sur la liste des pays ennemis d’Internet, d’après Reporters Sans Frontières.

Jean Materne Zambo

(Source : [Digital Business Africa->https://www.digitalbusiness.africa/), 13 février 2023)

Laissez votre commentaire