En Côte d’Ivoire, l’adoption du mobile atteint des sommets avec 6 millions d’abonnés supplémentaires

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
En Côte d’Ivoire, l’adoption du mobile atteint des sommets avec 6 millions d’abonnés supplémentaires

Près de 6 millions d’abonnés supplémentaires enregistrés entre 2021 et 2022. Faisant des réseaux mobiles, l’infrastructure la plus répandue pour promouvoir l’accès des populations aux services publics.

En Côte d’Ivoire, le nombre d’abonnements à la téléphonie mobile est passé de 42,1 millions à 48,09 millions entre septembre 2021 et septembre 2022. Ce qui signifie une augmentation de près de 6 millions d’abonnés et fait du marché ivoirien de la téléphonie mobile (voix et sms) l’un des plus prospère d’Afrique avec un taux de pénétration de 173,3% au 3ème trimestre 2022 contre 162% fin décembre 2021 selon l’ARTCI.

L’autre principal enseignement à tirer des statistiques du secteur des télécommunications en Côte d’Ivoire, l’adoption du mobile money qui est restée sur un trend croissant en 2022. Avec plus de 24,7 millions d’abonnements et un taux d’évolution de +4,20% entre le 3ème et le 2ème trimestre, l’argent mobile continue de rallier les utilisateurs de l’économie informelle vers l’économie formelle en élargissant la portée des services financiers.

Place du numérique

Le nombre d’abonnés à internet mobile a également évolué au cours de cette période. Il est passé de 21,06 millions à 25,1 millions, correspondant à un taux de pénétration de 89,7% contre 77%.

Selon la Banque mondiale, la place du numérique dans l’économie ivoirienne a largement progressé au cours de ces dix dernières années. En 2021, elle a généré un chiffre d’affaires de 1 139 milliards de francs CFA, soit près de 2 milliards de dollars, ce qui représente 3% du PIB.

« Tout ceci illustre bien la montée en puissance du numérique en Côte d’Ivoire », a commenté Hermann Yohou, auteur principal du rapport ‘‘Le secteur numérique, vecteur d’une économie émergente”.

Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 8 février 2023)

Laissez votre commentaire