En Afrique, Yahsat affiche une hausse de revenu portée par la demande en connectivité durant les 9 premiers mois de 2022

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
En Afrique, Yahsat affiche une hausse de revenu portée par la demande en connectivité durant les 9 premiers mois de 2022

La connectivité Internet par satellite a regagné de la valeur en Afrique au cours des sept dernières années. Plusieurs entreprises se disputent actuellement ce marché où les opérateurs télécoms n’arrivent pas à couvrir efficacement tout le continent.

Le fournisseur émirati de services télécoms par satellite, Al Yah Satellite Communications Company (Yahsat), a présenté ses résultats financiers pour les neuf premiers mois de 2022 le vendredi 10 février. Sur les cinq régions où opère l’entreprise, l’Afrique affiche une belle performance financière. Le revenu de Yahsat y est passé de 8 347 000 $ au 30 septembre 2021 à 12 374 000 $ au 30 septembre 2022.

L’Afrique est avec les Emirats arabes unis (269 593 000 $) et plusieurs petits marchés regroupés sous le nom « autres » (905 000 $) les seuls marchés qui ont enregistré de la croissance. Un recul a plutôt été constaté en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. L’Afrique a contribué à hauteur de 3,93 % au revenu total de Yahsat qui s’est stabilisé à 314 584 000 $. En croissance de 10,65 % par rapport aux 284 294 000 $ enregistrés à la même période en 2021.

Selon Ali Al Hashemi, le président-directeur général du groupe Al Yah Satellite Communications Company, l’acquisition prévue du satellite T4-NGS qui devrait être lancé au premier semestre 2024 pour entrer en service au premier semestre 2025 permettra de renforcer à long terme l’offre de services et les revenus de l’entreprise, particulièrement aux Emirats arabes unis.

Il a ajouté que « l’acquisition potentielle de deux nouveaux satellites, Al Yah 4 et Al Yah 5, reste à l’étude pour un lancement en 2026, ce qui permettra d’assurer la continuité du service bien au-delà de la durée de vie de notre flotte actuelle ».

La croissance financière enregistrée par Yahsat en Afrique est le fruit d’une demande en connectivité à haut débit qui augmente. Les zones reculées, jusqu’à présent faiblement couvertes en réseaux télécoms, expriment de plus en plus du besoin en Internet que les opérateurs satellites s’empressent de satisfaire.

Depuis 2020, Yahsat a multiplié les accords commerciaux avec des prestataires locaux pour offrir ses services télécoms par satellites dans plusieurs marchés d’Afrique. La société joue des coudes avec des compagnies telles que SES, Spacecom, Eutelsat ou encore GilatSat.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 20 février 2023)

Laissez votre commentaire