Eléments de Discours de Monsieur Mamadou Moustapha BA Ministre des Finances et du Budget à l’occasion de la signature, de l’accord de financement destiné à la mise en œuvre du Projet d’Accélération de l’Economie Numérique (PAEN) avec la Banque mondiale

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Eléments de Discours de Monsieur Mamadou Moustapha BA Ministre des Finances et du Budget à l’occasion de la signature, de l’accord de financement destiné à la mise en œuvre du Projet d’Accélération de l’Economie Numérique (PAEN) avec la Banque mondiale

Madame le Ministre de la Santé et de l’Action sociale,

Monsieur le Ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications,

Madame la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal,
Mesdames et messieurs en vos rang et qualités,

Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter, Madame Keiko MIWA, au nom du Gouvernement du Sénégal, la bienvenue en terre sénégalaise, terre d’hospitalité et vous adresser mes chaleureuses félicitations pour votre nomination à la direction du Bureau régional de la Banque mondiale pour le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Sénégal.
Je voudrais vous souhaiter un agréable séjour à Dakar même si je ne doute point que vous saurez vous sentir chez vous, dans ce beau pays de la Téranga.

C’est avec un plaisir renouvelé et un grand honneur, Madame la Directrice des Opérations, que je procède aujourd’hui avec vous à la signature, de l’accord de financement destiné à la mise en œuvre du Projet d’Accélération de l’Economie Numérique (PAEN), pour un montant total de cent cinquante millions (150 000 000) de Dollars US, soit environ quatre-vingt-onze (91) milliards F CFA.

Cet important concours financier octroyé par votre Institution témoigne, une fois de plus, de l’excellence des relations de coopération économique et financière entre la Banque mondiale et le Sénégal et traduit la confiance et l’amitié de votre organisation et, partant, de la communauté internationale à notre très cher pays le Sénégal.

Le Projet d’Accélération de l’Economie Numérique, qui opérationnalise l’Axe 1 du Plan Sénégal émergent (PSE), « Transformation structurelle de l’économie et croissance » vise à étendre l’accès à une connectivité à haut débit abordable et résiliente aux changements climatiques et à améliorer l’adoption des services gouvernementaux en ligne et des dossiers médicaux électroniques.

Il est donc d’une importance capitale, car à fort impact économique et social, et comprend les composantes ci- après :

L’amélioration d’un environnement juridique, réglementaire et institutionnel favorable à l’économie numérique et respectueux du climat ;
Le développement d’une infrastructure haut débit résiliente en mettant l’accent sur la dorsale nationale en fibre optique et sur la connectivité du dernier kilomètre dans les zones de la Casamance et du Bassin arachidier ;
Le soutien à la transformation numérique du secteur public en renforçant les bases techniques et les services de l’administration en ligne et l’adoption du numérique par une amélioration de l’alphabétisation et des compétences numériques, en particulier chez les femmes et les jeunes ;
et l’accroissement de l’accès aux informations de santé pour améliorer la prestation des services de santé.

Le projet comprend également une composante de réponse d’urgence contingente (CERC) qui pourrait permettre un décaissement des soldes non engagés en réponse rapide aux crises ou urgences éligibles qui pourraient survenir pendant la mise en œuvre du projet.

Le Projet d’Accélération de l’Economie Numérique constitue, ainsi, une réponse adéquate aux préoccupations des acteurs du numérique au Sénégal, tout en favorisant l’adoption du numérique par la participation de la population à l’économie numérique, d’une part :

en s’attaquant aux principaux obstacles liés à la demande, à savoir la fourniture de contenu local utile par le biais de services publics numériques et l’amélioration de la culture et des compétences numériques et, d’autre part,

en développant la Santé digitale à travers la mise en place d’un écosystème de santé numérique pour permettre le déploiement de systèmes digitaux d’information de santé sécurisés.

Tenant compte de l’opportunité du potentiel démographique avec la jeunesse de la population sénégalaise, ce projet aura donc un impact important sur la croissance économique.

Comme vous le savez, Monsieur le Président de la République Son Excellence Macky SALL, en concevant le PSE, a voulu bâtir une économie moderne, adossée à une croissance forte et soutenue profitable à toute la population. Ainsi, il a fait de l’amélioration de l’accès au numérique, une priorité. C’est dans ce sens que d’importantes ressources ont été allouées au sous-secteur à travers la création de la Société Sénégal Numérique, la construction du Parc de Technologie Numérique (PTN), la mise en service du Datacenter de Diamniadio, entre autres.

Pour la mise en œuvre du projet, la coordination sera placée sous l’autorité de mon collègue chargé de l’Economie numérique et des Télécommunications et de celle chargée de la Santé et de l’Action sociale qui en assure la tutelle technique du volet santé digitale.

Madame le Ministre de la Santé et de l’Action sociale,

Monsieur le Ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications,

Madame la Directrice des Opérations,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, encore une fois, saluer l’engagement de la Banque mondiale à accompagner la République du Sénégal avec un volume de financement record qui s’élève à 3 milliards 344 millions de dollars US, soit environ 2032 milliards FCFA, pour le financement de 32 projets actifs.

Je dois dire pour m’en réjouir que le partenariat avec la Banque mondiale reste très satisfaisant tant du point de vue de la diversité des interventions qui touchent tous nos secteurs économiques prioritaires que de la qualité du portefeuille avec un objectif moyen de décaissement de 20% durant l’année fiscale, largement dépassé ces dernières années.

En effet, ces interventions concernent les sous-secteurs des infrastructures et services de transports, des infrastructures et services énergétiques, de l’agriculture, de l’hydraulique et l’assainissement, de l’Education et de la Formation, de la Santé et de la Protection sociale ainsi que de celui du Numérique.

Madame la Directrice des Opérations,

Je vous prie de bien vouloir transmettre aux plus hautes autorités du Groupe de la Banque mondiale, la reconnaissance du Gouvernement du Sénégal qui sait vous compter parmi ses partenaires stratégiques et privilégiés dans la mise en œuvre de sa politique de développement.

Je termine mon propos en vous assurant que mes services en collaboration avec ceux de mes collègues ici présents, prendront toutes les dispositions nécessaires pour la bonne mise en œuvre du projet dans les meilleurs délais et dans le respect des procédures.

Je vous remercie de votre aimable attention.

(Source : Ministère des Finances et du Budget, 6 avril 2023)

Laissez votre commentaire