Discours de haine sur les réseaux sociaux : Le Président Sall net d’inquiétudes

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Discours de haine sur les réseaux sociaux : Le Président Sall net d’inquiétudes

C’est une rengaine ou au moins une complainte qui revient toujours dans son discours. Lors de l’ouverture du Forum sur la paix et la sécurité, le Président Sall a dénoncé les dérives du numérique. A ses yeux, cela constitue « l’une des menaces les plus sérieuses à la paix et à la sécurité de nos pays et sont d’autant plus difficiles à combattre qu’elles sont multiformes ». « La cybercriminalité classique, s’ajoute aujourd’hui la frénésie quotidienne de réseaux sociaux devenus une fabrique massive de fake-news et de manipulations », déplore le Président Sall. Il regrette que le « monde réel est la merci d’un monde virtuel qui répand à haut débit la tromperie, le populisme, le radicalisme, la haine et la violence. Autant de pratiques qui ne peuvent relever de la liberté d’opinion ou d’expression », remet en cause le Président Sall. Pour lui, « droit et liberté vont de pair avec responsabilité ». Il rappelle que le « droit et la liberté ne donnent licence d’attenter à la liberté, au droit et à la dignité d’autrui ou saper la cohésion sociale et la stabilité institutionnelle d’un pays ». Il ne cache pas qu’il « urge à réformer les moyens de lutte contre la cybercriminalité ». « Il est temps de réglementer les réseaux sociaux », en soulignant qu’il ne s’agit pas « remettre en cause quelque liberté que ce soit, mais de limiter les abus qui sont des facteurs de promotion de la violence et de la haine dans nos pays ». Avec la création de l’école de cyber sécurité à dimension régionale, qui va former des experts dans ce domaine, les « insulteurs publics savent qu’ils seront retrouvés rapidement ».

(Source : Le Quotidien, 25 octobre 2022)

Laissez votre commentaire