Des avances sur salaires grâce à Fintra, l’application conçue par le Sénégalais Oumar Diallo

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Des avances sur salaires grâce à Fintra, l’application conçue par le Sénégalais Oumar Diallo

La fintech est un domaine porteur en Afrique, et avec les investissements croissants, de nombreux entrepreneurs sont encouragés à mettre en place des alternatives pour favoriser l’inclusion financière sur le continent.

Fintra est une solution développée par la start-up sénégalaise Orya Technologies, pour permettre aux salariés de toucher une avance sur salaire de façon à passer le mois plus aisément. La fintech octroie jusqu’à 20% de salaire à un taux d’intérêt de 6% en cas de remboursement dans les quinze jours. Basée à Dakar, elle a été fondée en 2022 par Oumar Diallo.

Fintra vient des mots « fin » et « tranquille » pour signifier ‘’fin de mois tranquille”. La solution a été mise au point pour régler les difficultés financières que connaissent plusieurs travailleurs à partir d’un certain moment du mois. Au lieu de prendre des prêts bancaires à taux élevé ou de recourir à des usuriers, ils peuvent se tourner vers cette solution.

« Fintra permet de gérer automatiquement les demandes d’avance sur salaire et de fournir aux travailleurs un système de gestion financière, tout en gardant le contrôle et sans impacter la trésorerie de l’entreprise. La gestion des demandes de prépaiement est automatique » a indiqué Oumar Diallo.

Le projet est en phase pilote depuis le 15 septembre 2022, ceci pour deux mois. Tout se déroule via une application mobile, et selon Oumar Diallo, « la démarche est simple. Après l’enrôlement de l’entreprise et la création des comptes pour les employés, démarre le processus de décaissement. À partir du 15 du mois, les salariés peuvent faire leur demande d’avance sur et recevoir l’argent en moins d’une heure dans un wallet mobile money (OM, Wave, Free Money) ».

Selon les données de la fintech, le Sénégal compte environ 350 mille salariés formels. Orya Technologies a également des vues sur l’Afrique de l’Ouest et ses 4 millions de salariés formels. Pour atteindre ses objectifs, elle compte sur son principal investisseur, la Compagnie Générale sénégalaise d’ingénierie et d’investissement.

(Source : Agence Ecofin, 17 octobre 2022)

Laissez votre commentaire