Coupure du signal de Walf : Les précisions de Babacar Diagne

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Coupure du signal de Walf : Les précisions de Babacar Diagne

« Le pilier de la régulation, c’est la protection de l’enfance et de l’adolescence ». Ces mots du président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Babacar Diagne, justifie la coupure du signal de la télévision Walfadjiri. Coupure intervenue ce vendredi, aux environs de 18 h, alors que la chaîne de télévision diffusait en direct les échauffourées qui se produisaient à Mbacké entre les forces de l’ordre et les militants de Pastef.

Babacar Diagne reproche au groupe de presse de mettre en scène des adolescents affrontant des forces de l’ordre. « La dernière fois (les événements de mars 2021), il a fallu qu’on atteigne 14 morts pour que cela s’arrête. Moi-même, j’ai été témoin. J’ai vu des enfants qui, en voyant les images à la télé, sont eux aussi allés vers des (magasins) Auchan », s’explique le président du CNRA, joint au téléphone .

Babacar Diagne dit avoir sorti le bâton après avoir interpellé le patron de la boîte. « J’ai appelé personnellement Cheikh Niass pour lui demander d’arrêter d’exposer les adolescents à la télé et de faire des plateaux de manière professionnelle », relate-t-il.

Cependant, le patron du CNRA dit avoir senti « une volonté de défier l’organe de régulation ».

Par ailleurs, Babacar Diagne précise que le signal ne sera pas rétabli avant sept jours. « C’est la deuxième fois qu’ils font ça. Cette fois-ci, la sanction va durer une semaine. Mais la prochaine fois, j’examinerai la possibilité de leur retirer la licence », fait savoir président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel.

Monsieur Diagne appelle ainsi les professionnels à être responsables dans la couverture de ce genre d’événement, surtout dans un contexte de période préélectorale marqué par des tensions politiques. Babacar Diagne se dit toutefois ouvert au dialogue.

(Source : Léral, 10 février 2023)

Laissez votre commentaire