Conseil National du Numérique : Le président de la République demande à son Premier ministre de réhabiliter l’instance

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Conseil National du Numérique : Le président de la République demande à son Premier ministre de réhabiliter l’instance

Tous ceux qui se préoccupaient du sort et de l’avenir du Conseil National du Numérique devraient y trouver de quoi être rassurés. Bassirou Diomaye Faye est pour le maintien de la commission consultative créée il y a 6 ans. Le président de la République va même plus loin puisqu’il a instruit son Premier ministre de travailler à sa réhabilitation. Aux yeux du Chef de l’Etat, ce “cadre institutionnel majeur de partenariat public/privé” va “accentuer le développement de l’économie numérique et la souveraineté numérique du Sénégal“.

La sortie du Président de la République en Conseil des Ministres, ce mercredi 12 juin, fait suite à des interrogations sur le devenir du Conseil qui ne s’est réuni que pour son installation. Depuis, aucune avancée majeure si ce n’est qu’à un certain moment, cette instance arrimée à la Primature sénégalaise, n’avait plus de portage institutionnel après que Macky Sall avait supprimé le poste de Premier ministre. L’organe en question est chargé de donner son avis au gouvernement sur des sujets aussi variés que la mise en œuvre des choix et des orientations de politique, les programmes et projets nationaux dans le domaine des communications électroniques et de l’économie numérique, la formulation de l’accélération du rythme des créations d’entreprises exerçant dans le domaine des communications électroniques et de l’économie numérique, le développement de leurs capacités d’exportations et d’emploi, etc.

Aussitôt réhabilité, le Conseil National du Numérique ne va sûrement pas chômer. Et pour cause. Bassirou Diomaye Faye vient de donner d’autres instructions majeures relatives à la marche de l’écosystème technologique. Il a demandé l’actualisation du cadre juridique du secteur des télécommunications et du Numérique, le renforcement de l’aménagement numérique du territoire “favorisant l’accès universel à la téléphonie et à l’internet de qualité sur l’ensemble du territoire“, l’urgence de relancer les activités et lz suivi de la gouvernance du FDSUT, la mise en place d’un modèle de gouvernance adapté des infrastructures numériques publiques ainsi que la finalisation d’un nouveau cadre législatif relatif aux données personnelles et à l’encadrement de l’hébergement des données nationales. Les startups ont également fait l’objet d’une attention particulière lors de ce Conseil des Ministres précédant la Tabaski 2024. A ce titre, le Chef de l’Etat a invité son gouvernement à “accompagner davantage les entreprises privées du secteur du Numérique en vue de développer l’entreprenariat numérique, les Start up en particulier, source d’innovations et de créations massives d’emplois nouveaux dans plusieurs branches d’activité“.

(Source : Le Techobservateur, 13 juin 2024)

Laissez votre commentaire