Congo : Léon Juste Ibombo donne les instruments et dispositifs numériques du projet d’accélération de la Transformation Numérique

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Congo : Léon Juste Ibombo donne les instruments et dispositifs numériques du projet d’accélération de la Transformation Numérique

Le pays de Denis Sassou N’Guesso plus que jamais engagé à s’arrimer au développement de l’économie numérique. Le ministre des Postes des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo, a procédé au lancement officiel du Projet d’Accélération de la Transformation Numérique du Congo, à Brazzaville, le 24 janvier 2023.

Financé à hauteur de 100.000.000 de dollars, soit 62 milliards de FCFA par la Banque mondiale, ce projet permettra, selon Le ministre d’Etat, ministre de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures et de l’Entretien routier, Jean Jacques Bouya, représentant du Premier ministre Anatole Collinet Makosso, contribuera à améliorer l’accès à internet pour tous les Congolais. Par ailleurs, il participera à faire du Congo, un pays plus connecté, plus mondialisé et plus équitable.

Dans son discours pour l’occasion, Léon Juste Ibombo, ministre des Postes des Télécommunications et de l’Economie numérique, a rappelé les instruments et dispositifs numériques dont l’accélération façonnera « considérablement » le paysage socio-économique de notre pays.

« Il s’agit notamment de : la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique, Congo vision Digital 2025, avec ses piliers e- gouvernement, e-citoyen et e-business ; des Infrastructures critiques de base existantes, à l’instar du Projet de Couverture Nationale en télécommunications ; la connexion sous régionale en fibre optique à travers le projet Central African Backone Congo-Gabon, Congo-Cameroun et Congo-République Centrafricaine ; le Fonds d’Accès pour le Service Universels des Communications Électroniques dont l’opérationnalisation en deux ans d’exercice a permis de connecter plus de 150 localités, soit près de 200.000 habitants et 18 établissements universitaires et scolaires ; du Centre Africain de Recherche en Intelligence Artificielle, avec l’appui de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique, hébergé au sein de l’université Denis Sassou N’Guesso, dont les stages de formation des formateurs en intelligence artificielle et en cybersécurité ont été organisés avec l’aide de l’Alliance Smart Africa ; des organes de veille, de surveillance ou de promotion de l’économie numérique à l’instar de l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques, de l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Informations et de l’Agence de Développement de l’Economie Numérique », a-t-il énuméré.

Le projet de transformation numérique du Congo est considéré par le gouvernement comme une réponse à la problématique de la fracture numérique de la pauvreté et des inégalités sociales. Il entre dans le cadre du Plan National de Développement 2022-2026 : « une économie forte diversifiée et résiliente pour une croissance inclusive et un développement durable irréversible ».

Lire aussi : Transformation digitale : Le projet PATNUC financé à hauteur de 62 milliards de francs CFA par la BM présenté aux acteurs camerounais de l’économie numériqure

Jean Materne Zambo

(Source : Digital Business Africa, 25 janvier 2023)

Laissez votre commentaire