Congo : 3,2 millions € pour connecter les administrations publiques

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Congo : 3,2 millions € pour connecter les administrations publiques

Le gouvernement congolais multiplie les initiatives pour accélérer la transformation numérique du pays. L’exécutif a lancé en avril dernier le déploiement du haut débit dans les universités publiques.

Léon Juste Ibombo, ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, a lancé le vendredi 14 juin les travaux de connexion des administrations publiques à l’Internet à haut débit à travers le pays. Les travaux ont été confiés à la société Sotracom. Ils devraient durer six mois et coûter 3,2 millions d’euros (3,5 millions USD).

Le projet concerne, dans sa première phase, les ministères de l’Intérieur, des Postes et des Télécommunications, de la Santé, de la Justice, des Affaires sociales et de la Fonction publique. Il consistera notamment en l’installation de points d’accès Wifi et la mise en œuvre des services numériques.

Dans la Fonction publique, le ministre s’attend notamment à l’amélioration de la connectivité des centres d’état civil, le renforcement du système intégré des faits d’état civil, la synchronisation efficace et une meilleure gestion des données civiles. «  De façon similaire, la Santé et la Justice verront augmenter la connectivité des centres d’état civil, des hôpitaux, des tribunaux, ce qui assurera une gestion fluide et transparente des données  », a-t-il ajouté.

Le lancement de ce projet intervient deux mois après celui de déploiement du haut débit dans les universités publiques congolaises. Il s’inscrit dans le cadre du Projet d’accélération de la transformation numérique (PATN) qui vise à augmenter l’accès des populations mal desservies au haut débit et à améliorer la capacité du gouvernement à fournir des services publics adaptés grâce au numérique. Il est soutenu par la Banque mondiale qui le finance à hauteur de 100 millions $. Le budget 2024 du programme a été arrêté à environ 64 millions $.

Pour rappel, le gouvernement congolais s’est fixé pour objectif de favoriser un accès équitable aux services numériques pour tous les citoyens à l’horizon 2025. «  A un moment où le numérique devient un pilier essentiel de notre développement, les résultats attendus de ces travaux épousent bien évidemment la vision chère du président de la République, chef de l’Etat, celle de préparer l’entrée du Congo dans un futur numérique, inclusif et dynamique : la société de l’information  », a déclaré M. Ibombo.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 17 juin 2024)

Laissez votre commentaire