Communications électroniques : partage d’expériences entre l’Arcep-Togo et l’Artci à Lomé

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Communications électroniques : partage d’expériences entre l’Arcep-Togo et l’Artci à Lomé

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes du Togo, Arcep-Togo a reçu les 21 et 22 mars, une délégation de l’autorité sœur de la Côte d’Ivoire, a-t-on appris vendredi du régulateur togolais.

L’objet de la visite de l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC Côte d’Ivoire à Lomé est de s’imprégner des acquis de l’Arcep-Togo en matière de contrôle et évaluation de la qualité des services de communications électroniques. L’expertise développée par le régulateur togolais ces deux dernières années pour répondre aux défis nationaux de la régulation des services des opérateurs lui a permis de renforcer ses moyens tant techniques que réglementaires.

Quelques semaines après la visite du régulateur des Comores, l’Arcep-Togo échangent à Lomé avec une délégation ivoirienne composée de représentants du ministère de la Communication et de l’Economie numérique, de l’Artci et du Cabinet Valsch consulting, spécialisé dans le contrôle de la qualité de service. A leur tête, le Directeur général de l’économie numérique et de la digitalisation de la Côte d’Ivoire.

Les échanges d’expériences ont porté entre autres sur le cadre légal et réglementaire pour la mesure de la qualité de service des communications électroniques. L’organisation des campagnes de mesures, l’opérationnalisation, les outils et les équipements de mesures ont fait l’objet d’échanges.

Au Togo, l’Arcep s’est donnée les moyens nécessaires pour faire de la régulation par les données son outil de contrôle par excellence de la qualité des services de communication électroniques. L’opération est menée chaque semestre. La dernière, celle du second semestre de l’année 2022 vient de permettre à l’Arcep de lancer une procédure de sanction contre les opérateurs pour non-conformité de leurs services.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 25 mars 2023)

Laissez votre commentaire