C. Guedegbe de l’Arcep Benin : « Environ 67 communes sur 77 ont un accès direct à la fibre optique »

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
C. Guedegbe de l’Arcep Benin : « Environ 67 communes sur 77 ont un accès direct à la fibre optique »

Hervé Coovi Guedegbe a présenté les acquis et les perspectives du Benin pour la résilience et la sécurité des réseaux de Télécoms. C’était à la faveur de la 20e réunion du Fratel, tenue du 10 au 11 novembre 2022. Dans son exposé, le secrétaire exécutif de l’Arcep Benin a révélé que le Benin est nanti d’un point d’échange internet permettant d’échanger du trafic internet à l’intérieur d’un pays, de trois câbles sous-marins( Sat3, Ace, West Africa), d’un Backbone national avec des boucles de sécurisation au Sud-est et au Nord, entre autres infrastructures.

Sans oublier le maillage infrastructurel du territoire national ( près de 200 Km de fibre optique déployées déjà aux quatre coins du pays. Environ 67 communes sur les 77 que compose le pays ont un accès direct à la fibre optique), entre autres infrastructures.

L’exposé de Hervé Coovi Guedegbe est intervenu dans la table ronde 2 dont le thème était : « Comment améliorer la résilience des réseaux , et quelles mesures pour répondre aux événements extrêmes ? » Consultez la présentation via le lien ci-dessous :

Présentation : TR2-ARPCE

Cadre réglementaire/ surveillance des réseaux et la qualité de service

La surveillance des réseaux et la qualité de service de l’Arcep Benin reposent sur un certain nombre de lois, à l’instar de l’article 18 de la loi portant code du numérique qui stipule que : « l’autorité de Régulation surveille la disponibilité permanente des services d’accès à l’internet non-discriminatoires à des niveaux de qualité qui correspondent à l’état d’avancement des technologies ». Ou encore de l’article 116 de la loi portant code du numérique qui considère que : « l’Arcep Benin a la compétence de faire des enquêtes, des vérifications , des analyses de pièces et preuves , etc.) »

Et de préciser que « ces actions sont suivies des mesures de régulation subséquentes ». Il est évident que c’est à l’Arcep Benin que revient la compétence « de faire des contrôles pour voir si les opérateurs ont mis en œuvre les moyens et dispositions nécessaires aux fins d’assurer la disponibilité et la continuité du service » ; c’est l’article 51 du cahier des charges type décret n°2019-389 du 4 septembre 2019 qui le prévoit.

Les mesures de régulation de l’Arcep et partenariat entre acteurs

Parmi les mesures prises par l’Arcep Benin en matière de régulation, l’on peut citer la documentation des incidents survenus sur le réseau. Notons aussi l’attribution de ressources complémentaires aux opérateurs en vue de permettre aux réseaux de supporter l’évolution des trafics( bande 700 MHZ, 1800 MHZ, 2100 MHZ et 2600 MHZ. Retrouvez toutes les mesures ci-dessous :

S’agissant du partenariat Arcep et d’autres acteurs il existe :

– La plateforme publique de gestion et d’informations sur les infrastructures nationales de télécommunications

– Le Projet de politique de protection des infrastructures d’informations critiques du Benin (Anssi)

– La Gouvernance collaborative concertée et processus d’amélioration continue

Perspectives de l’Arcep Benin

Adoption de la politique de protection des infrastructures d’information critiques du Bénin (ASIN)

Mise en œuvre de la stratégie nationale de sécurité

La mise en œuvre de la stratégie nationale de sécurité

La mise en place du plan de continuité des activités ( PCA) en cas de survenance d’événements imprévus ( ARCEP Benin).

Il est également envisagé au Benin, la création d’une boucle de sécurisation pour éviter les cas de coupures de câbles qui entrainent l’indisponibilité de réseau. Les assises du Fratel ont débouchées sur l’élection du marocain AZ-EL-Araba HASSIBI, DG de l’ ARNT du Maroc à la tête du réseau francophone de la Régulation des Télécommunications. Bien avant, il y a eu l’élection de Louis Marc Sakala, DG de l’ARPCE Congo à la vice-présidence du Fratel.

Jean Materne Zambo

(Source : Digital Business Africa, 14 novembre 2022)

Laissez votre commentaire