Baie-de-Jacotet : Pose d’un câble T3 pour relier Maurice et l’Afrique du Sud

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Baie-de-Jacotet : Pose d’un câble T3 pour relier Maurice et l’Afrique du Sud

Maurice sera incessamment connectée à l’Afrique du Sud par un quatrième câble de fibre optique. Ce câble, le T3, sera posé sur une distance de 3 200 kilomètres. Depuis quelques jours, selon Marine Traffic, le Cable Ship Teliri, battant pavillon italien, est arrivé à Port-Louis. Depuis hier, le navire câblier est stationné au large de Baie-de-Jacotet. C’est de cette station que le câble sera posé en direction de l’Afrique du Sud. Rappelons que ce Data Centre était au centre d’une polémique autour d’une affaire de “sniffing” impliquant une équipe indienne qui aurait fait du “data capture” sur les appareils connectés au câble international SAFE.

Le Cable Ship Teliri a été engagé depuis janvier dernier par les deux opérateurs, Mauritius Telecom et Liquid Telecom en Afrique du Sud, pour déployer ce câble. Le navire a quitté le port de Catane, en l’Italie, le 28 février.

Le câble sera raccordé dans la région d’Amanzimtoti, au Kwazulu-Natal, au sud de Durban. Il sera posé non loin du câble METISS des opérateurs privés de l’océan Indien.

Il est prévu que sa capacité soit presque la même que le projet initial d’IOX, soit environ 50 Térabits par seconde. Bien que MT gère le réseau, les opérateurs de La Réunion et de Madagascar pourront s’y connecter en mer via un câble intermédiaire.

Ce projet devait initialement débuter au Sri Lanka en passant par Rodrigues, Maurice, île de la Réunion avec une possibilité de raccordement à Madagascar et ce jusqu’à l’Afrique du Sud. L’express a sollicité une confirmation de Mauritius Telecom au sujet de ce déploiement. Une réponse est toujours attendue.

Pour rappel, le projet T3 a été rebranded en 2021 après l’échec “programmé” du projet IOX Cable annoncé par un groupe indien qui avait piloté le projet de fibre optique sous-marin Seacom à Madagascar. Malgré un lancement en grande pompe en 2016, le projet, bien que soutenu par le gouvernement, s’est retrouvé avec des soucis administratifs et le retrait des investisseurs. Face à la liquidation possible de l’entreprise qui pilote IOX Cable System, Mauritius Telecom et Liquid Telecom se sont engagés à reprendre ce projet prometteur. MT a été l’un des premiers à signer cet accord en 2017, deux ans après la nomination de Sherry Singh comme Chief Executive. Alors que les autres opérateurs ont signé auprès du consortium du projet de câble METISS initié par la Commission de l’ocean Indien durant la même époque.

Florian Lepoigneur

(Source : L’Express, 25 mars 2023)

Laissez votre commentaire