Au Nigeria, la start-up FairMoney octroie instantanément des crédits sans exiger de garantie

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Au Nigeria, la start-up FairMoney octroie instantanément des crédits sans exiger de garantie

La lutte contre l’exclusion financière est toujours d’actualité en Afrique. Les institutions financières traditionnelles ont du mal à desservir certaines couches de la population, mais les fintechs proposent de plus en plus d’alternatives de services financiers.

FairMoney est une solution fintech développée par une start-up nigériane du même nom. Elle permet à ses utilisateurs d’accéder à des crédits en quelques minutes seulement, sans aucune garantie. Il a été lancé en 2017 par Laurin Hainy, Nico Berthozat et Matthieu Gendreau, qui voulaient construire la prochaine principale banque mobile sur les marchés émergents du continent.

« Les banques sont restées à l’écart de ce marché inexploité en raison du manque d’expertise en matière de technologie numérique pour servir les personnes aux revenus limités dans les zones reculées. […] Nous avons atteint un volume de décaissement de 93 millions USD en 2020, malgré la Covid-19 qui a impacté les entreprises de prêt », explique Laurin Hainy.

La solution dispose d’une application mobile accessible uniquement sur Android. Pour accéder aux services de la fintech, il faut créer un compte en utilisant un numéro de téléphone lié à un BVN, numéro de vérification bancaire mis en place par la Banque centrale du Nigeria pour lutter contre les transactions bancaires illégales dans le pays.

Il suffit ensuite de connecter une carte bancaire ou un compte bancaire à votre compte puis il est possible de recevoir un prêt. La fintech ne demande ni documents ni garanties pour octroyer des crédits. Néanmoins, elle « collecte et traite en toute sécurité les données de votre téléphone (SMS, détails de l’appareil, emplacement, répertoire) pour prendre une décision. Ces données nous sont nécessaires pour approuver votre prêt en temps réel sans vous demander de paperasse encombrante ».

FairMoney a attiré de nombreux utilisateurs depuis son lancement. L’application mobile a déjà été téléchargée plus de 10 millions de fois d’après le Play Store.

(Source : Agence Ecofin, 22 février 2023)

Laissez votre commentaire