ARTP : RESTIC invite le nouveau DG à faire de la fracture numérique et digitale une priorité

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
ARTP : RESTIC invite le nouveau DG à faire de la fracture numérique et digitale une priorité

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC) apprécie le choix d’un professionnel des TIC et du numérique comme nouveau Directeur de l’Autorité de Régulations des Télécommunications et des Postes. Mieux, l’organisation entend accompagner le nouveau DG Dahirou Thiam dans sa feuille de route.

Le RESTCI souhaite que le “secteur porte la future croissance du secteur tertiaire avec 20% du PIB du Sénégal avant 2030”.

Pour eux : “la régulation est un maillon essentiel dans les communications électroniques d’ou l’importance d’impliquer tous les acteurs du secteur dans la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route que le PROJET veut impulser dans le numérique, le digital, les TIC, la cybersécurité et même l’intelligence artificielle”, peut-on lire dans leur communiqué parvenu à PressAfrik.

L’Organisation invite les autorités à se pencher dans l’urgence “le traitement équitable des opérateurs dans l’acquisition des fréquences basses pour le déploiement efficient de la 5G et aussi du dossier des operateurs d’infrastructures.” Tout comme “L’accès aux datas via la fibre ou le mobile doit être boosté surtout dans les régions. Il faut adresser la fracture territoriale dans l’accès au data via internet. “

Le RESTIC encourage le nouveau directeur “à rétablir la justice et l’équité au sein du personnel avec notamment tous les cadres et agents pro- pastef qui ont été licenciés, demis, ou souvent mutés dans des rangs et postes inférieurs. L’ARTP à trop souffert d’une gestion politicienne de ses cadres.”

Un “audit” de l’ARTP pour l’affectation des fonds issus des licences 5G et des relations plus formelles entre la Direction Générale de l’ARTP et le collège de régulation pour une plus grande transparence et redevabilité dans le management de l’autorité indépendante fait également partie des doléances de l’Organisation.

(Source : Pressafrik, 7 mai 2024)

Laissez votre commentaire