Afrique du Sud : un nouveau bureau d’Amazon Web Services à Johannesburg pour soutenir

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64

L’Afrique du Sud est l’un des principaux marchés cloud du continent africain. La nation arc-en-ciel abrite les activités et les infrastructures des plus grandes entreprises du secteur. Il s’agit notamment de Microsoft, Oracle, Huawei, Acronis, et bien entendu Amazon.

Amazon Web Services (AWS), la filiale du groupe américain Amazon spécialisée dans le cloud computing, vient d’ouvrir un nouveau bureau à Johannesburg en Afrique du Sud. À travers cette nouvelle présence physique, la société veut répondre à la demande croissante des clients et poursuivre son investissement dans la nation arc-en-ciel.

Selon le groupe, le bureau de Johannesburg fournira une gamme de services aux organisations de toutes tailles, y compris les start-up, les entreprises et agences du secteur public, pour les aider à innover, réduire les coûts des technologies de l’information et à accélérer les migrations vers le cloud.

L’adoption du cloud s’accélère en Afrique, poussée par les besoins de transformation numérique des entreprises et des gouvernements sur le continent. L’Afrique du Sud reste l’un des principaux marchés cloud du continent, attirant les investissements des plus grandes entreprises du secteur. Selon le rapport «  Africa Data Center Market – Industry Outlook & Forecast 2022-2027  » de Research and Markets, l’adoption du cloud en Afrique du Sud devrait connaître une croissance annuelle de 25% et générer jusqu’à 1,5 milliard USD d’ici 2024.

Justifiant le choix de l’emplacement du nouveau bureau, Chris Erasmus, directeur national pour l’Afrique du Sud chez AWS, a déclaré : «  Johannesburg offre un incroyable vivier de talents, composé de personnes hautement qualifiées et créatives. Elle abrite de nombreuses entreprises sud-africaines notables à la pointe de l’innovation numérique, ainsi que des start-up à croissance rapide  ».

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 3 septembre 2022)

Laissez votre commentaire