Afrique du Sud : MultiChoice veut s’appuyer sur Vumatel pour renforcer ses services Internet par fibre

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article

Warning: Attempt to read property "user_registered" on bool in /home/nm1l7wvt/tafeur.com/wp-content/themes/workreap/single.php on line 64
Afrique du Sud : MultiChoice veut s’appuyer sur Vumatel pour renforcer ses services Internet par fibre

MultiChoice s’est lancé sur le marché sud-africain de l’Internet en septembre 2021. Pour ses services sans fil fixes, la société utilise le réseau de son partenaire MTN. Elle avait signé des partenariats de gros pour lancer des services d’Internet par fibre l’année dernière.

La société de divertissement vidéo MultiChoice a annoncé au début de la semaine avoir signé un accord de partenariat avec l’opérateur sud-africain de réseaux de fibre optique à haut débit Vumatel. La société veut ainsi diversifier ses offres d’Internet via fibre optique en Afrique du Sud en s’appuyant sur le réseau de fibre optique de Vumatel long de plus de 31 000 km.

Grâce à ce nouveau partenariat, MultiChoice entend « proposer une gamme de forfaits fibre groupés et autonomes aux clients bénéficiant d’une couverture Vumatel dans leur région ». Le service s’adressera aux clients qui ont besoin d’un accès Internet haut débit par fibre optique ou qui ont besoin à la fois d’un accès Internet haut débit par fibre optique et de services de télévision numérique dans le cadre d’une offre groupée.

C’est en septembre 2021 que MultiChoice a lancé DStv Internet, son service d’accès Internet fixe sans fil avec MTN comme partenaire réseau. La société avait alors inscrit l’initiative dans le cadre son ambition d’évoluer de son statut d’entreprise traditionnelle de divertissement vidéo pour apporter de la valeur ajoutée à ses clients. En octobre 2022, la société a introduit des offres de fibre optique non plafonnées grâce à des partenariats de gros.

Le renforcement de son offre de services Internet devrait permettre à MultiChoice de diversifier ses sources de revenus dans un contexte de diminution du nombre d’abonnés aux services de télévision par satellite. La société veut profiter de la demande croissante en connectivité à haut débit dans la nation arc-en-ciel.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 3 mars 2023)

Laissez votre commentaire