Afrique du Sud : le câble 2Africa atterrit au KwaZulu-Natal

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Afrique du Sud : le câble 2Africa atterrit au KwaZulu-Natal

Lancé en 2020, le câble 2Africa est long de 45 000 km et relie trois continents : l’Afrique, l’Europe et l’Asie. Une fois mis en service, il devrait permettre de connecter trois milliards de personnes.

Le fournisseur en gros de bande passante West Indian Ocean Cable Company (WIOCC) a posé le câble sous-marin à fibre optique 2Africa dans le centre de données Open Access Data Centres (OADC) de Durban, dans le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. Il s’agit du quatrième et dernier atterrissement de cette infrastructure dans la nation arc-en-ciel.

« Ce dernier atterrissement majeur de câble international est un autre exemple du rôle clé joué par le WIOCC Group dans la construction de l’infrastructure numérique de l’Afrique et l’accélération de la transformation numérique du continent par la fourniture d’une infrastructure numérique ouverte convergente », a déclaré Chris Wood, président-directeur général de WIOCC.

L’arrivée de 2Africa dans le KwaZulu-Natal intervient environ trois semaines après que Vodacom a procédé à la pose du même système de câble dans ses installations de Gqeberha, dans le Cap-Oriental. Un mois plus tôt, MTN SA et MTN GlobalConnect ont atterri le câble à Yzerfontein et Duynefontein, dans le Cap-Occidental. L’Egypte a également déjà accueilli l’infrastructure. Elle devrait atterrir dans une quarantaine de sites au cours des prochains mois. Près de la moitié de ces sites se trouvent en Afrique.

L’atterrissement de 2Africa dans le KwaZulu-Natal devrait permettre d’améliorer la qualité et la couverture des services télécoms dans la province et dans les environs. Cela devrait également contribuer au développement socio-économique de l’Afrique du Sud. Une étude réalisée par RTI International indique que 2Africa aura un impact économique de 26,2 à 36,9 milliards USD, soit l’équivalent de 0,42 à 0,58 % du PIB de l’Afrique, dans les deux à trois ans suivant sa mise en service.

(Source : Agence Ecofin, 8 février 2023)

Laissez votre commentaire